ÉCHAPPÉES BELLES

10549266_333483603473742_3310378558064576406_o

Ah le Tour de France ! Toutes ces paires de jambes impeccablement épilées qui emmènent de la bracasse ou tricotent en danseuse… Et ces muscles effilés, ces morphologies longilignes, ces numéros d’équilibristes, ces accélérations fulgurantes, ces générosités dans l’effort, ces explosivités élégantes et ces overdoses de tonus et d’endurance ! Et pourtant… (suite…)

SANS  BLAGUE  ?!


J’adore les unes de presse qui sont si explicites qu’il n’y a plus besoin d’ouvrir le journal pour savoir quel jeu de dupes est en train de se jouer. Il y a 48 heures, afin d’annoncer la virée insulaire d’Edouard Philippe, le quotidien Corse Matin a fait fort. « J’arrive en Corse très ouvert » : telle apparaissait, en gros titre, la citation phare du premier ministre, à côté d’un portrait éloquent, véritable délit de faciès évoquant à peu près tout sauf l’ouverture. Du foutage de gueule à l’inflexibilité, en passant par la défiance, l’inimitié, la fourberie, j’en passe et des meilleures, on peut percevoir toute l’hypocrisie de la démarche et de la situation. Reste à savoir si, de la part du journal et de ses lecteurs, est recherchée une lecture premier ou second degré.

MAIS TOUJOURS EN ABRIL



Victoria Mérida Rojas est née le 4 juillet 1959 à Madrid, a grandi à Malaga puis est revenue dans la capitale espagnole pour assouvir sa passion pour la danse et la comédie. À huit ans, elle se rêvait gymnaste mais la danse classique devînt rapidement comme sa vocation première.  Diplômée du Conservatoire national de danse de Madrid en 1974, elle se lance dans l’aventure cinématographique. Les fées qui étaient présentes autour de son berceau lui prouvent alors qu’elles sont toujours là. (suite…)

AMI  AMIE  BEACH

holidays lifeguards

Juillettistes ou aoûtiens, n’oubliez pas : si vous avez le moindre problème sur les plages, faites appel aux célèbres brigades des maître-nageurs sauveteurs.

Ils ou elles accourront à la rescousse et fendront la foule jusqu’à vous au rythme de magnifiques contractions abdos-pectoraux ou dans une chorégraphie d’ondulations hanches-chevelures des plus étourdissantes.

Vous pourrez alors leur faire part de vos petits soucis et ils se mettront en quatre pour vous aider à les oublier. C’est toujours comme ça que ça se passe à la télé. Pourquoi ça n’arriverait pas au moins une fois dans la réalité ? On peut toujours rêver… Ça sert aussi à ça les vacances.

GROS  BRAQUET

Lors d’une Gay Pride, le plus ardu n’est jamais le défilé lui-même, pas plus que la façon de s’y rendre. Les difficultés commencent lorsqu’il faut songer aux conditions et au parcours du retour.

DÉCONTRACT  TILT


Ce vendredi 28 juin 2019 a marqué la fin d’une mascarade telle que l’industrie pharmaceutique aime nous en prescrire plus souvent qu’on ne le croit. Depuis près de 70 ans, le Décontractyl se pavanait en toute illégitimité dans les tiroirs et sur les étagères des pharmacies. Ce pseudo médicament sensé combattre les douleurs musculaires se présentait sous forme de baume et de comprimés. Je me souviens l’avoir vu un soir sur la table de chevet d’un ami sportif. Le nom « Décontractyl » m’avait amusée. (suite…)

DE LA TREMPE DES HÉROS

On ne le répétera jamais assez : avec cette chaleur, où que vous soyez, pensez à vous hydrater !
Ce serait vraiment dommage de malmener un si bel épiderme.



WET AND SEE

On ne le répétera jamais assez : avec cette chaleur, où que vous soyez, pensez à vous hydrater !
Pour vous vêtements, optez pour le blanc ou alors des couleurs très claires.
À l’inverse des teintes foncées, elles absorbent mieux la chaleur en renvoyant la lumière.
C’est préférable à tous points de vue…