ASPIRATIONS


En ces temps troublés, où tant de lourdauds se noient en surface et si peu d’inspirations naissent en profondeur, je rêve de silence et d’onde claire. J’écoute ces politiques, mouillés jusqu’au cou, nous parler de ruissellement positif alors que l’on surnage dans leur tsunami de conneries. Je rêve d’une autre musique, plus silencieuse, d’une subtile énergie, plus harmonieuse, qui se jouent ensemble des contraintes extérieures en les embarquant dans un monde de calme intérieur. Je rêve d’un autre courant de pensée, qui inonde nos émotions et plonge les êtres vers de nouvelles réflexions. Julie Gautier, danseuse, réalisatrice et apnéiste (“l’une des dix meilleures de la planète mer”), conjugue trois niveaux de difficultés pour créer “AMA”, un tableau subaquatique d’une complexe fluidité. Elle nous fait voguer à la rencontre de possibles inimaginables qu’elle nous aide à imaginer. Alors qu’en cette période de précipitations sociales nous sommes submergés par un déluge d’incertitudes, c’est une véritable bouffée d’oxygène.

PASSERELLE

tumblr_nxk94bR48Z1ultg63o1_400

On l’appelle Pont Neuf ; c’est pourtant le plus vieux de Paris.
Il en a vu couler en dessous et passer au dessus.
Nous y avons quelquefois pleuré mais aussi beaucoup ri,
Du temps, de la vie donnés, repris et à nouveau reçus.
Comme tous les siens, c’est un passeur qui rêve son lit.
L’eau, l’air, la terre, il n’est d’aucun bord car tous les relie.

BB

 

TANGO  TANGO


La résonance d’une danse fusionnelle… Et la vision de Brigitte Boréale du tango argentin, sur le plateau du Set, à Pink tv, en compagnie de Marie Labory, Christophe Beaugrand, Jean Luc Roméro, Misia, et sous le regard attentif d’un séduisant danseur de tango venu tout droit d’Argentine…

OTAGE  AU  FOYER
HOSTAGE  AT  HOME

Ménage, aspirateur, lavage, repassage, couture, vaisselle, rangement… la journée d’hier a défilé à une allure vertigineuse sans que je m’en aperçoive. Résultat final : j’ai pris 24 heures de retard dans mes travaux de lecture et d’écriture ! Quelquefois, j’ai vraiment l’étrange impression d’être prisonnière des tâches ménagères… Et mon ami qui, le soir en rentrant, me balance froidement :  « Quelle chance tu as, avec ce temps, d’être restée bien tranquille toute la journée à la maison »…

House work, washing, ironing, sewing, wash-up, tidying-up, yesterday went by at full speed without I could notice it. As a result, I am 24 hours late in my reading and writing work. Sometimes I have this strange feeling of being prisoner of my household job… And my boyfriend, coming back home in the evening, hurls at me: « With the weather outside, how lucky you are to have been able to stay all day quietly at home« …

ENTRE LES LIGNES

@ b3

Pourquoi
diable rentraient-ils
vers leurs bases en montrant
leurs meurtrissures à toute la terre ?

Pourquoi
diable rendaient-ils
leurs âmes en plein ciel,
entre purgatoire et enfer ? Pourquoi
diable hantaient-ils les nuages en redoutant les pleines
lunes ? Pourquoi diable tentaient-ils tant le feu dessus et
dessous leurs ailes ? Pourquoi diable vendaient-ils tant
de rêves et de cauchemars dans la même suspension ? (suite…)

SORTILÈGE  D’ARRIÈRE-SAISON

C’était un dimanche étrange, tout à la fin de la première septaine d’octobre. Rodemack, petite cité médiévale à l’est de l’est de la France, accueillait la Fête de la Sorcière en son domaine de la Maison des Baillis. Un ciel de plomb et une lumière étain, alchimie d’automne qui transforme l’or passé de l’été en l’argent de l’hiver prochain, servait d’écrin temporel à cet événement. Nous étions à deux pas du pays des trois frontières où l’histoire joue à saute-mouton avec la géographie, à cheval entre la France, le Luxembourg et l’Allemagne… (suite…)

PAS  TRÈS  ACADÉMIQUE  ?

9-pin-up-painting-by-gil-elvgren


Dure loi de la rentrée des classes qui nous impose la reprise consciencieuse de tous travaux intellectuels, à quelque âge que ce soit… Un peu forcés et contraints par le calendrier, nous faisons le plein d’un enthousiasme convenu. Comme au moment de la nouvelle année, on repart pour un tour, le cartable rempli de bonnes résolutions. Mais les nouvelles fournitures et les beaux habits de septembre suffiront-ils à gommer le spleen de l’écolier ?
(suite…)

CONTRE-PLONGÉE

De son lieu de vacances méditerranéen, un ami me téléphona avec d’irrépressibles trémolos dans la voix. Lors de son arrivée à l’hôtel, au réceptionniste qui lui avait demandé : « Vous avez bien réservé une chambre avec vue sur la mer ? », il avait répondu : « Si je peux avoir la vue sur la fille par la même occasion, ça sera parfait ! » (suite…)

JEUX  DE  PAUMES

tumblr_lodac42bgY1qhbn26o1_400

 

Les mains qui se tendent, et dont on se souvient,
Façonnent et tournent notre vie un peu plus loin.
Chaque paume ouvre quelque chose de précieux,
Entre espoir, générosité et merveilleux,
Elle participe à un cercle vertueux,
Comme un nouveau regard qui nous ouvre les yeux.

BB

Amour, Amitiés…

10479929_346364682185634_4776224103040993926_o
Les images du montage photo sont légèrement racoleuses, je vous l’accorde, mais les chaînes de télévision françaises l’ont été si peu en annonçant sa mort, un certain dimanche 17 août 2014, que cela rétablit un semblant d’équilibre. Pierre Vassiliu avait coupé le contact discrètement après un parcours inclassable. Le grand public retient évidemment son tube de 1973 « Qui c’est celui-là ? », étonnante adaptation de « Partido Alto » de Chico Buarque, et peut-être aussi l’année d’après « J’ai trouvé un journal dans le hall de l’aéroport ». (suite…)