VIVE  LES  MARIAGES  GAIS  !!!


Qui a prétendu que l’église catholique n’était pas favorable aux mariages gais ? Et aux prêtres du même nom. Comme il est dit dans « Mamma Maria », la chanson bien nommée  de Ricchi e Poveri, qui est ici parfaitement choisie pour l’occasion : « Ha un filtro contro la gelosia e una ricetta per l’allegria. Legge il destino ma nelle stelle, e poi ti dice solo cose belle. Mamma Maria… » (Elle possède un philtre contre la jalousie et une recette pour la joie. Elle lit le destin mais dans les étoiles et ensuite elle ne te dit que des choses belles. Mamma Maria…) Dans son église joyeuse, ce prêtre distille l’allégresse avec un enthousiasme si communicatif que plus rien d’autre ne compte. (suite…)

WHO’S WHO ?
QUI EST QUI ?

Who is the actor and who is the director ?
Who is watching who ?
Where is the stage and where is the backstage ?
The amazing thing with dolphins is that they raise huge questions to humans, pretending to respond to small sollicitations.

And always with a big smile !

Qui est l’acteur et qui est le metteur en scène ?
Qui est spectateur de qui ?
Où se trouve la scène et où se trouve la coulisse ?
Ce qu’il y a d’étonnant avec les dauphins, c’est qu’ils posent aux humains d’énormes questions en faisant mine de répondre à de petites sollicitations…
Et toujours avec le sourire !

POINTS  DE  DÉTAIL

Un petit conseil esthétique qui s’avérer judicieux par la suite : dans les pays fortement ensoleillés, évitez le port intempestif et répété des crocs !

L’AUTOROUTE  DU  SOMMEIL

Sur le parking d’une station service d’autoroute, par un soir de retour de vacances, des badauds s’étaient attroupés autour d’un magnifique camion à l’arrêt. Moteur coupé mais tous feux allumés, ce semi-remorque imposant avait des allures de super-truck américain. Il distillait aussi un certain mystère. Le jeu et la disposition de ses innombrables lumières, la peinture sombre de sa cabine, les motifs et inscriptions plus clairs qui s’en détachaient contrastaient de façon énigmatique avec ses vitres teintées et l’intérieur invisible de l’habitacle. Impossible de savoir qui hantait et animait ce monstre de métal… (suite…)

ÉJECTION

Merci, cher Obélix, pour ce recadrage énergique. Ce geste, nous sommes des milliers à l’avoir rêvé en voyant débouler sur nos écrans celui qui ferait passer Benjamin Castaldi pour un premier prix de la Comédie Française. Sa façon insupportable d’ânonner un texte ringard à propos d’une énième recette miracle pour perdre du poids est l’une des pires publicités télévisées françaises jamais réalisées. On se demande même comment une telle daube a bien pu voir le jour en 2019, et surtout, comment cette niaiserie a pu être avalisée sans que ses promoteurs ne se doutent un instant de sa contre-productivité ? Aujourd’hui, bon nombre de parodies caustiques, de commentaires acerbes ou de dessins satyriques fracassent allégrement cette aberration publicitaire sur internet. Un retour de bâton comme j’aime.