ART MARTIAL AÉRIEN

Le Vovinam Việt Võ Đạo est un art martial relativement récent qui nous vient du Vietnam. Fondé à Hanoï entre 1938 et 1945, par maître Nguyên Lôc, il connaîtra par la suite un essor croissant dans le monde entier. Son but : « La formation de l’homme vrai ». Sa devise : « Être fort pour être utile ». La signification de son salut : « Main d’acier sur cœur de bonté ». Son symbole : le bambou qui plie mais ne se rompt pas, image de souplesse et de droiture. Cette discipline ô combien spectaculaire, notamment de par ses ciseaux très acrobatiques, privilégie également une dimension philosophique. Cela lui a valu une longue période de clandestinité, ses grands maîtres ayant souvent été pourchassés et emprisonnés par le pouvoir en place. En France, les spectateurs de Pink tv avaient découvert le Vovinam Việt Võ Đạo en 2004, lors du festival des arts martiaux, au Palais Omnisports de Paris-Bercy. Beaucoup s’en souviennent comme si c’était hier…

FAITES DU SPORT !

Chaque année, au soir du 21 juin, la France célèbre la fête de la musique. Cette date, qui marque l’avènement de l’été boréal, coïncide également avec la fin de saison dans de nombreuses disciplines et compétitions sportives. Il n’en fallait pas plus pour que je jette une passerelle entre ces deux domaines et que je m’y engouffre allégrement sur le plateau de Pink tv, en la compagnie de Marc Cerrone, Christophe Beaugrand, Marie Labory, Laurent Artufel et Laurent Bonelli. 

FLORILÈGE

C’était une belle époque, celle où soufflait encore ce que l’on appelait l’esprit Canal +. Ce petit vent de folie a, hélas, depuis longtemps disparu, et ce ne sont pas les méchantes bourrasques de médiocrité, encouragées par une direction amnésique, qui augurent le retour de meilleurs alizés.

COMÉDIE MÉLANCOMIQUE

Ce dimanche soir à 21h10 (mais il sera encore disponible gratuitement en replay jusqu’au 2 avril), France 2 diffuse le film “Miss”, tourné en 2019 et sorti en 2020. Le synopsis est le suivant : Depuis qu’il est enfant, Alex Dufresnoy ne rêve que d’une chose ; devenir Miss France. Ayant perdu accidentellement ses parents, il vit sous l’aile protectrice de Yolande, gérante d’un loft insolite qui accueille une communauté pour le moins atypique. S’y croisent les petites mains d’un atelier de couture, des dealers, et Lola, un travesti qui officie au bois de Boulogne. Alex trouve une seconde famille dans cet environnement aussi original que bienveillant. Il a l’impression de ne pas faire grand chose de sa vie, mais son rêve d’enfant est toujours présent. Ses colocataires et un ami d’enfance devenu champion de boxe décident alors de l’aider à le concrétiser…

(suite…)

FRANCE – ÉCOSSE

En ce week-end d’ovalie, il est bon de revisiter une “Auld Alliance” mémorable, et de réitérer une incursion dans le pub écossais du même nom à Paris, afin de découvrir d’autres rebonds du ballon non rond.  “Auld” comme la formule ancienne de “old”, qui lie Français et Écossais tant au niveau de la langue, de l’histoire et du rugby. Quoi de plus logique dès lors que de profiter de la rencontre France-Écosse, en Tournoi des Six Nations, pour aller explorer ces passes sautées dans le dos des défenses, et faire bouger les lignes d’attaque, entre le coq et le chardon…

UN SPORT DE GROSSES TAPETTES ?

*****

Le football américain est-il un sport de grosses tapettes ? Antoine de Caunes, alias Didier l’embrouille, ne manque pas de témérité en répondant par l’affirmative à cette question, alors que deux colosses casqués et bardés de plastrons impressionnants rôdent sur le plateau de Pink tv. Il aurait dû se méfier du piège perfide tendu par Brigitte Boréale… Ce week-end, le Super Bowl, grande finale NFL (National Football League) qui convoque chaque année les deux meilleures équipes américaines, se disputera dans le State Farm Stadium de Glendale, proche de Phoenix, en Arizona. Il opposera les Kansas City Chiefs aux Philadelphia Eagles, le Missouri contre la Pennsylvanie.

Créé en 1966, le Super Bowl pulvérise chaque année les records d’audience (retransmission en direct dans plus de 200 pays) et de business (cette année, les 30 secondes de publicité pendant le match sont facturés 7 millions de dollars). Cette 57ème édition, avec Rihanna en tête d’affiche du traditionnel show à la mi-temps, ne devrait pas déroger à la règle. En France, vous pourrez assister à l’événement dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 février (0h30, heure française), sur la chaîne L’Équipe en clair (canal 21 de la TNT) ou sur BeIN Sports. Une raison de plus pour bien réviser votre leçon et assimiler les règles du jeu avant le coup d’envoi.

LE DÉFILÉ MODE BC3G


Trop tôt disparue en 2013, Martine Marcowitz était une femme d’esprit et d’élégance rare. Sa culture et sa sincérité, de même que sa diction et son humour, me fascinèrent dès notre première rencontre, dans les studios de Pink tv, en 2004. Son parcours était à son image. Passée par hypokhâgne et les classes préparatoires littéraires aux grandes écoles, s’étant d’abord consacrée au monde de l’édition, elle s’orienta ensuite vers celui de la mode et la beauté, dans un style et avec une verve bien à elle. Rédactrice en chef à Marie-France, rédactrice en chef du magazine Femme, puis directrice de la rédaction d’Atmosphères (tout en collaborant à Pink TV), elle avait écrit plusieurs ouvrages, notamment les opus parfums et beauté du magnifique coffret « Chanel en trois volumes – Mémoire des marques ; Mémoire de la beauté ; Mémoire de la mode », paru aux éditions Assouline, fin 2012. À la grande époque de la petite chaîne rose, nous étions rapidement devenues très proches. Martine nous avait fait l’honneur et le plaisir de présenter à l’écran notre première collection de mode BC3G (Bon Chic 3ème Genre). Nous ne l’avons jamais assez remerciée. Nous évoquons parfois sa mémoire avec quelques copines rescapées de cette aventure. Je pense souvent à elle lorsque je lis ou j’aborde des sujets dans lesquels elle excellait. La mode a bien changé depuis notre belle complicité. Quel dommage que tu ne sois plus là pour en parler. Martine, ton sourire et ton amitié nous manquent.

MADONNA HOSANNA !


Depuis maintenant quatre décennies, Madonna, qui aura 64 ans l’été prochain, jongle avec succès, controverses, provocations et inspirations diverses. Elle a influencé bon nombre d’artistes féminines occupant à présent le devant de la scène, tout en faisant prospérer son héritage musical. Ru Paul et sa joyeuse bande se devaient de lui rendre un hommage dont elles ont le secret. Voici, en onze minutes chrono, ce florilège spectaculaire, inventif et plein d’humour, qui est aussi une magnifique offrande audiovisuelle à La Madone des Material Girls.

Madonna will be 64 next summer. Since 4 decades she successfully juggles between controversies, provocations and various inspirations, She inspired many feminin artists who are today in the foreground. Meanwhile she made her musical legacy still thrive. Ru Paul and her jolly fellows had to pay a tribute to her with their famous skill.
Here are 11 minutes of a spectacular medley, creative and full of humour and also a wonderful audiovisual tribute to the Madonna of Material Girls.

CHARLIZE MACRON

Il y a presque un an, cette réalisation étonnante, signée par un créateur nommé Orkblutt, m’avait littéralement fascinée. Alors que la publicité qui a servi de canevas à cette œuvre remarquable profite des fêtes de fin d’année pour repasser allégrement sur nos écrans, je ne peux m’empêcher de repenser à sa déclinaison deepfake, qui surpasse le clip original en tous points. Proposer à nouveau cette évocation délicieusement surréaliste ci-dessous (avec son explication) m’a semblé une obligation. Pour un peu, on y verrait les prémisses de l’avènement d’un président trans…


Un hybride d’Emmanuel Macron et de Charlize Theron qui s’adore en Dior ? C’est une séquence insolite qui a émergé sur la toile depuis quelques jours. Les spécialistes auront tout de suite compris qu’il s’agit d’un deepfake (ou hypertrucage, en français). Cette technique de synthèse d’images, fondée sur l’intelligence artificielle, permet de superposer des éléments audio et vidéo sur d’autres éléments pré-existants et de les intégrer dans décor ou un contexte différent. En l’occurrence, le canevas audiovisuel utilisé ici est celui du clip publicitaire du parfum “Dior J’adore”, lui même inspiré du Bain Turc peint par Ingres. Le corps de l’actrice américaine d’origine sud-africaine Charlize Theron, égérie du célèbre parfum depuis une douzaine d’années, n’a pas été modifié mais, sur son visage, ont été plaqués les traits du président français. Emmanuel Macron, paré d’or et de jouvence féériques, se retrouve ainsi plongé dans la chaleur délicate et suave d’un hammam féminin. De cette illusion naît un personnage androgyne troublant, mi-familier, mi-fantasmagorique. On aimerait le voir s’élever et devenir le chantre d’un nouveau credo, l’éclaireur de nouvelles perspectives, tel un champion de l’égalité des genres. Mais on redoute sitôt qu’il ne sombre dans des fragrances enivrantes et mielleuses, qu’il ne s’abîme à la source du luxe et de l’opulence. Comme une sorte de deepfake du pouvoir et des bons sentiments.

LE PÈRE DE NOËL, C’EST NICOLAS !

Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ? Pas si sûr. Rétablissons en une de taille aujourd’hui et rendons ici à Saint Nicolas ce qui n’appartient pas au Père Noël… car ce dernier n’est pas celui que l’on croit. Ce cher Père Noël n’est-il qu’une dorure ? Rien qu’une énorme imposture ? Chaque année, il est la star incontestée du réveillon qui porte son nom, entre le 24 et le 25 décembre, éclipsant par la même occasion une autre journée longtemps symbolique : celle du 6 décembre, correspondant à une fête de la Saint-Nicolas encore vivace dans l’Est de la France, ainsi que dans plusieurs pays d’Europe. L’histoire d’une filiation relativement récente et fort méconnue relance toute l’épineuse question. Comment ce bon Saint-Nicolas, vieux de plus de 16 siècles, s’est-il fait voler la vedette par un Père Noël d’à peine 150 ans ? Arnaque monumentale ou travestissement phénoménal ? Brigitte Boréale et Pink tv vous révèlent les dessous et les dessus de toute l’affaire ! Un cold case de fin d’année enfin élucidé…