DEMANDE  D’INFORMATION



Le rayon était totalement vide et la vendeuse avait disparu…
Quelqu’un peut-il me renseigner sur la nature de cette spécialité apparemment très prisée ?

BIRTHDAY  PARTY  ?


Ayant célébré hier les 40 ans de Jessica Alba, je voulais aujourd’hui souhaiter un joyeux anniversaire à Uma Thurman qui, à 51 ans, entre définitivement dans la tranche des quinquas. Et puis, je me suis demandé comment elle pourrait le prendre. Je me suis souvenu qu’il ne fallait pas trop la contrarier avec des détails qu’elle n’appréciait guère. J’ai pris le temps de la réflexion, juste une dizaine de minutes, en revisionnant, avec cet extrait de Kill Bill, sa façon de régler les problèmes et d’évacuer son ressentiment. Tout compte fait, je me suis dit que, finalement, le happy birthday pouvait attendre. Il sera bien temps de le lui souhaiter l’année prochaine.

NÉE  UN  28  AVRIL

Son père est d’origine mexicaine. Sa mère est d’ascendance québécoise et danoise. Pour beaucoup, elle correspond au type classique de l’actrice latina alors qu’elle-même se définit comme une Américaine de troisième génération, sans avoir jamais ressenti aucune attache à une “race” spécifique. Sa carrière en tant qu’actrice échappe également à toute classification conventionnelle. Peut-être est-ce là l’une des caractéristiques profondes de sa personnalité : un refus d’entrer dans la norme et d’accepter les étiquettes que l’on colle trop facilement sur les apparences ? (suite…)

CONFIRMATION

Je me posais pas mal de questions sur la pertinence et la pratique de l’auto-test. Ma chère amie Stéphanie vient de me rassurer. Ses quatre premiers auto-tests ont été couronnés de succès. Tout s’est admirablement bien passé… peut-être juste quelques petits étourdissements et une vague sensation de confusion dans les heures qui suivent. Comme un léger état cotonneux.

I had a lot of doubts about the pertinence and use of self testing. My dear friend Stephanie just comforted me. Her 4 first self tests were successful. Just some giddinesses and some kind of confusion shortly after. A cloudy feeling…

CHAMPIONNAT  INTERNATIONAL


En matière de vaccination, comme en sport ou en politique, la France évolue toujours dans le ventre mou de la compétition. Il suffirait pourtant de quelques injections supplémentaires pour doper ses performances. Et peut-être de songer à remplacer Olivier Veran par Richard Virenque.

TOUJOURS  D’ACTUALITÉ


« Avez-vous remarqué comme on est bête quand on est beaucoup ? ». Cette citation de George Sand m’a toujours fascinée par son insondable vérité. On pourrait la conjuguer avec une autre formule, tout aussi inexorable, de Françoise Sagan : « Nous sommes peu à penser trop et trop à penser peu ». Que penser dès lors des rassemblements périodiques qui voient fleurir des crétineries aussi bêtes que méchantes dans les stades de football ? Banderoles débiles, insultes homophobes, éructations racistes, chants sectaires et vociférations primaires… plus ça va, pire c’est. On trouve même des journalistes dits sportifs capables de s’étonner que l’on s’en alarme, sous prétexte que cela fait partie de je ne sais quel folklore primitif ou tradition stupide. Au comptoir d’en face, qui se mue régulièrement en plateau de télévision ou en campagne de communication, des instances et des politiques en mal de notoriété jettent de l’huile sur le feu en proposant des remèdes aussi pernicieux que le mal. Diffusé à la belle époque de l’émission quotidienne Le Set, sur Pink TV, il y a déjà quinze ans (sous l’œil affuté d’Éric-Emmanuel Schmitt), ce billet d’humeur colle étonnamment à l’actualité toujours aussi désolante du football et de ses supporters…
Et à l’implacable mécanique du nombre.