JUST  IMAGINE


Je commence à en avoir un peu marre de ce monde où l’on baratine, on incrimine, on assassine, on confine, on embobine, on rapine, on emmagasine, on s’en lave les mimines. De ce monde, notre monde, où l’excès devient la règle, dans la frime comme dans le crime, des plus hauts dirigeants aux crétins les plus affligeants, entre le fric et la trique, le machiavélique et le fanatique. On ne pourrait pas imaginer autre chose ? Juste une fois, même si l’on sait que ça ne durera pas éternellement, se dire qu’on peut tenter de vivre autrement ? S’écouter tout simplement, pour s’entendre durablement. Sur un même but, une même ligne, quelles que soient nos différences et nos origines. Croire en quelque chose qui rime avec Imagine.

 

IMAGINE
(John Lennon)

Imagine there’s no heaven,
Imagine qu’il n’y a aucun paradis,
It’s easy if you try,
C’est facile si tu essaies,
No hell below us,
Aucun enfer en-dessous de nous,
Above us only sky,
Au dessus de nous, seulement le ciel,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Living for today…
Vivant dans le présent…

Imagine there’s no countries,
Imagine qu’il n’y ait pas de pays,
It isn’t hard to do,
Ce n’est pas dur à faire,
Nothing to kill or die for,
Rien à tuer ou pour lequel mourir,
No religion too,
Pas de religion non plus,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Living life in peace…
Vivant leur vie en paix…

You may say I’m a dreamer,
Tu peux dire que je suis un rêveur,
But I’m not the only one,
Mais je ne suis pas le seul,
I hope some day you’ll join us,
J’espère qu’un jour tu nous rejoindras,
And the world will live as one.
Et que le monde vivra uni.

Imagine no possessions,
Imagine aucune possession,
I wonder if you can,
Je me demande si tu le peux,
No need for greed or hunger,
Aucun besoin d’avidité ou de faim,
A brotherhood of man,
Une fraternité humaine,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Sharing all the world…
Se partageant le monde…

You may say I’m a dreamer,
Tu peux dire que je suis un rêveur,
But I’m not the only one,
Mais je ne suis pas le seul,
I hope some day you’ll join us,
J’espère qu’un jour tu nous rejoindras,
And the world will live as one.
Et que le monde vivra uni.

DE  LA  MAIN  À  LA  MAIN



Nicolas Sarkozy est de plus en plus empêtré dans l’affaire du présumé financement par la Lybie de sa campagne électorale de 2007. Après avoir déjà été épinglé pour « corruption passive », « recel de détournements de fonds publics (libyens) » et « financement illicite de campagne électorale », il vient d’être mis en examen une quatrième fois pour « association de malfaiteurs ». Un pédigrée qui la fout mal pour un ex-président de la république française… et qui n’est pas fait pour redorer le blason de nos élites politiques. (suite…)

RÈGLE  DES  SIX  À  LA  MAISON

Nouvelles restrictions : pas plus de six à la maison. Ouf ! Coup de bol : le compte est bon.

New restrictions : no more than six at home. Thank goodness ! I’m lucky : the count is right.

CARNETS  DU  PORTUGAL  3

La Bouche de l’Enfer

Par beau temps, déjà, le lieu est impressionnant. Par mauvais temps, il devient effrayant, quasi surnaturel. Sa dénomination, Boca do Inferno (la Bouche de l’Enfer), n’est pas vraiment de nature à apaiser les esprits. Située au sud-ouest de la ville de Cascais, non loin du Cabo da Roca, cap sauvage giflé par les vents, qui fut longtemps considéré comme le bout du monde, la Boca do Inferno est une arche naturelle qui vomit l’écume des vagues venant se briser contre la falaise. Cette marmite du diable résulterait de l’effondrement d’une ancienne grotte, laissant aujourd’hui apparaître à ciel ouvert les tourments atlantiques disloqués par les rochers portugais. Mais son mystère plonge bien au delà de considérations purement géologiques… (suite…)

HAPPY  BIRTHDAY  79


MRS ROBINSON, CECILIA, EMILY, THE MOTHER AND OBVIOUS CHILD REUNION, THE BOXER OVER THE BRIDGE, EL CONDOR, THE BABY DRIVER, ME AND JULIO WISH YOU A VERY HAPPY 79TH BIRTHDAY. WE WILL CELEBRATE THE 80TH NEXT YEAR WITH MORE LIVE MUSIC. WE ALL KNOW YOU ARE A ROCK !

–  TOP  5  TRANS  OCTOBRE  –

La tendance générale semble s’inscrire en noir plutôt moulant pour cet automne…

The general trend seems to be black and rather tight for this autumn…

POLAND  GARROS

Elle a avancé masquée tout au long de la compétition ! Inconnue du grand public il y quinze jours à peine, Iga Świątek vient de remporter l’édition 2020 de Roland-Garros à 19 ans et 4 mois. Personne n’aurait parié un zloti sur ce pronostic et pourtant, la jeune joueuse polonaise a survolé la compétition avec une maturité contrastant avec son jeune âge. Elle entre dans un cercle très fermé dont on espère ne pas la voir sortir de sitôt. (suite…)

EN  PIQUÉ

Dès mon arrivée sur le sable d’Estoril, il ne m’a pas lâchée d’un pas. Naïvement, je pensais qu’il était là pour mes beaux yeux. Ou alors, qu’il avait repéré le livre rangé dans mon sac de plage : Jonathan Livingston le goéland… et qu’il rendait ainsi hommage à l’œuvre de Richard Bach, écrivain et ancien pilote de l’armée de l’air américaine. Ou enfin, qu’ayant remarqué l’admiration que je portais à son plumage, il s’apprêtait à me faire découvrir la majesté de son ramage, attestant qu’il était le Phénix des hôtes de ces parages. D’une façon ou d’une autre, il devait en pincer pour ma jolie personne, sinon comment expliquer les cercles qu’il décrivait sans relâche autour de moi et de mon parasol ? Assurément, avec un tel garde du corps, je ne risquais pas grand chose. C’est donc le cœur léger et la démarche enjouée que je suis allée me baigner. À mon retour, mon prince charmant et mes illusions s’étaient envolés. Ne restait, sur ma serviette, qu’un sachet de chips éventré et soigneusement dépecé.

 

CARNETS  DU  PORTUGAL  2



Ayant égaré la clef de la Quinta de la Regaleira, comme relaté précédemment, j’ai pensé que le destin me poussait peut-être vers une autre porte, plus spirituelle, et qu’il me fallait découvrir un moyen de l’entrouvrir au plus vite. Qui dit spiritualité, dit élévation. En levant les yeux vers les monts de Sintra, qui dominent la ville et les hommes, j’aperçus, au delà des remparts austères du Castelo dos Mouros (le Château des Maures), un point de lumière vacillant entre espoir et réalité. D’où provenaient ces ondulations colorées ? Qui avait bien pu allumer cette torche sans flammes et quels gardiens exilés entre forêts et rochers lui avaient été sacrifiés ? (suite…)