TOUT  FEU  TOUT  FLAMME


Avait-elle un pressentiment en entrant sur scène avec une démarche quelque peu hésitante ? Était-ce le poids de sa coiffe conjugué à la hauteur de ses talons qui perturbait son élan ? À Cuisnahuat, au Salvador, une malheureuse candidate à l’élection de la “Reine de la Moisson” a vu ses chances de remporter le concours partir en fumée en même temps que sa coiffe monumentale était incendiée par un chandelier humain, étrange croisement de garde royal de Cléopâtre et de candidat bêcheur dans Koh-Lanta. Ce porte-torche fautif (mais les organisateurs du défilé l’ont été tout autant) n’a d’ailleurs rien tenté pour venir en aide à la concurrente malchanceuse. On dirait même qu’il s’esquive en se préoccupant davantage de ces deux flambeaux que de sa victime. Il y a des pays où devenir miss n’est décidément pas de tout repos. Ça devient de plus en plus chaud.

LE  RÊVE  D’UN  CHÂTEAU

Le château de La Mothe-Chandeniers, dans la Vienne, fait penser à celui de la Belle au Bois Dormant. Répertorié dès le XIIIème siècle sous le nom de La Mothe de Bauçay, il est la propriété du seigneur Hugues de Bauçay. Au début du XVème siècle, il entre dans le patrimoine de l’illustre famille de Rochechouart. Pillé, saccagé, dégradé à la Révolution, il est reconstruit en 1809 puis embelli à partir de 1870 par la baronne Lejeune. Malheureusement, en 1932, un violent incendie ravage l’édifice, n’épargnant que la chapelle et quelques dépendances. Il entre alors dans une longue période d’abandon durant laquelle la nature tente de reprendre ses droits. (suite…)

PLANÈTE  BLEUE

Il y a des jours comme ça. Des jours bénis des dieux. Ce dimanche 17 décembre 2017 en était un. Le jour des seigneurs tricolores. Il fallait être français pour célébrer la victoire et communier dans la joie avec ses supporters. Cela ne se produit pas si souvent… Sur l’eau, sur terre, dans les airs, le souffle du succès semblait avoir choisi son camp de façon inexorable. Comme si la grand messe du sport était dite en français avant même d’avoir commencé. (suite…)

Go  Johnny  Go

 

Que l’on soit fan ou pas, on a tous en nous un petit air de Johnny. Je n’ai jamais fait partie de la première catégorie mais celui que les gens appelaient l’idole des jeunes et qui tentait de retenir la nuit avec la jolie Sarah en suppliant  “Que je t’aime”, m’a toujours semblé plus sympathique que la version française du rocker au blouson noir roulant des mécaniques ou jouant les gros durs dans des shows démesurés. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles j’ai toujours préféré les Beatles au Rolling Stones. (suite…)

MACR    DORCEL


Ce dernier week-end, nous avons encore vécu un grand moment d’onanisme oratoire. Notre cher président de la république n’a pu s’empêcher de mettre son nez là où il n’est pas toujours prudent de mettre le petit doigt. Et l’engrenage médiatique s’est mis en branle. Pensez donc ! Cette fois, Emmanuel Macron a osé s’attaquer au porno ! Et pas n’importe lequel ; celui qu’on trouve gratos sur internet, et qui, bien évidemment, nuit aux enfants. (suite…)

TEMPS  ADDITIONNEL  ÉCOULÉ

Sa vie fut une incroyable transversale. Entrée en jeu dans l’existence le 22 mai 1946, dans un quartier ouvrier de Belfast, fin des prolongations le 25 novembre 2005, au Cromwell Hospital de Londres. Et entre les deux une série hallucinante de rencontres marquantes, de dribbles imprévisibles, de buts légendaires, de hors-jeux déroutants, de une-deux extravagants entre le collectif et l’individuel… Avec un patronyme prédestiné : George Best ! (suite…)

FUMISTERIE  MINISTÉRIELLE

Droite, gauche, centre, en France ou à l’étranger, on savait les ministres de tous bords très souvent capables du pire et plus rarement du meilleur. Avec une gestuelle très équivoque d’ancienne fumeuse, Agnès Buzyn, qui, depuis le 17 mai 2017 se prévaut pompeusement du titre de Ministre des Solidarités et de la Santé en France, a pollué les ondes audiovisuelles du week-end avec cette réflexion toxique : « Je ne comprends pas, aujourd’hui, l’importance de la cigarette dans le cinéma français. Il se trouve que j’en ai parlé au Conseil des ministres, à Françoise Nyssen (ndlr : notre illustre et presque inconnue ministre de la culture) pour l’alerter. Il y aura des mesures en ce sens. » (suite…)

VERGOGNA  E  CATACLISMA !

Mamma mia ! Que l’on soit superstitieux ou pas, la soirée du 13 novembre 2017 restera longtemps synonyme de cauchemar interminable pour les tifosi du monde entier. L’élimination de l’équipe d’Italie de la prochaine coupe du monde de football, après un piètre match nul 0-0 face à la Suède (qui avait remporté le match aller 1-0) est un drame national dont le pays mettra au moins quatre ans à se remettre. La squadra azzura ne se rendra pas en Russie pour disputer la phase finale de la 21ème édition de cette grand messe internationale du football,  célébrée entre le 14 juin et le 14 juillet 2018. C’est la première fois qu’une telle catastrophe se produit depuis soixante ans, depuis la coupe du monde de 1958, organisée à l’époque par la Suède, qui décidément ne réussit guère aux Italiens. (suite…)