LA 12ème DU GENRE !


Samedi 25 juin 2022, en début d’après-midi, une grosse averse s’abattait sur Paris. Elisa et moi étions blotties à l’arrière d’un taxi qui nous emmenait avenue Daumesnil, en face du commissariat central du 12ème arrondissement, là où nous devions retrouver plusieurs copines brésiliennes, au sein du cortège de la Gay Pride parisienne. Notre chauffeur s’appelait Sébastien, arborait une barbe fournie et une voix rauque. A posteriori, je lui trouvai un air de famille avec un autre Sébastien, dont le nom fait encore trembler l’univers du rugby. Notre Chabal à nous avait également la désinvolture et l’humeur d’un Jean Yanne ou d’un Olivier de Kersauson…

(suite…)

LA MAIN AU COLLIER


And so what ? Pourquoi diable Sir Alfred Hitchcock himself n’aurait-il pas eu le droit de céder, lui aussi, au doux plaisir du travestissement ? Pas de quoi en faire une psychose. Ceux qui se posent la question sans jamais avoir eu la chance d’essayer eux-mêmes se condamnent probablement à ne jamais approcher de la réponse. Tiraillés entre l’ombre d’un doute et la loi du silence.

EN TRANSIT PAR BEUVILLERS


Que se passe-t-il lorsque, il y a quelques années déjà, un trio du groupe artistique transgenre “Stratostars” déserte Paris et décide de s’en aller faire les courses du côté de Beuvillers, petit village natal de l’une d’entre elles, en Meurthe-et- Moselle ? Leçon de conduite de caddie, conseils diététiques, tactique anti-paparazzi, considérations psychosociologiques… vous n’échapperez à aucune de leurs élucubrations trans-relationnelles en consultant ce premier épisode.


A PERFECT BASIS IN SOCIETY –
– POUR UNE PARFAITE ASSISE


Whether it is on a bed, a staircase, a barstool, a soft rug or a stone wall, it’s never easy to sit with elegance and dignity, using power of seduction… neither too much, nor too little. Sometimes, this ecercice can be perilous. Some trangenders friends of mine provide various examples designed to upgrade a noble attitude in that kind of situation… and to guarantee a perfect basis in society !

Que ce soit sur un lit, un escalier, un canapé, un tabouret, un tapis moelleux ou un muret en pierre, il n’est jamais facile de s’asseoir avec élégance et dignité, en jouant de son pouvoir de séduction sans en faire trop ni pas assez. Parfois, l’exercice peut même se révéler périlleux. Quelques amies transgenres offrent ici plusieurs exemples d’attitudes visant à perfectionner un certain maintien dans cette situation… et garantissant une parfaite assise dans la société !

UN CONSTAT LUMINEUX


On redoute souvent les coups de flash intempestifs en pleine figure lors de séances photos un peu trop agressives, mais il faut reconnaître qu’ils ont parfois du bon. Notamment lorsque, tout à coup, ils se transforment en la meilleure des crèmes anti-cernes et anti-rides…

POUR UNE PARFAITE ASSISE
A PERFECT BASIS IN SOCIETY


Que ce soit sur un lit, un escalier, un canapé, un tabouret, un tapis moelleux ou un muret en pierre, il n’est jamais facile de s’asseoir avec élégance et dignité, en jouant de son pouvoir de séduction sans en faire trop ni pas assez. Parfois, l’exercice peut même se révéler périlleux. Quelques amies transgenres offrent ici plusieurs exemples d’attitudes visant à perfectionner un certain maintien dans cette situation… et garantissant une parfaite assise dans la société !

Whether it is on a bed, a staircase, a barstool, a soft rug or a stone wall, it’s never easy to sit with elegance and dignity, using power of seduction… neither too much, nor too little. Sometimes, this ecercice can be perilous. Some trangenders friends of mine provide various examples designed to upgrade a noble attitude in that kind of situation… and to guarantee a perfect basis in society !

FABLE AFFABLE

LE LAPIN DE PÂQUES NE SERAIT-IL PAS UN PEU TRANSGENRE ?
CE N’EST PAS VRAIMENT ÉTRANGE ET ÇA M’ARRANGE.
LA DIFFÉRENCE N’EST JAMAIS UN MAUVAIS GENRE.
SEUL COMPTE L’AMOUR… ET SES MÉLANGES.

ÉLECTIONS RÉTRO

Il y a cinq ans, lors de la précédente élection présidentielle, le GIGGN, Groupement International des Grandes Gueules Nyctalopes (celles qui ont la faculté de voir la nuit), faisait campagne sur la base d’un programme en 69 propositions qui se mordaient la queue, mais qui au final, n’aurait pas produit plus d’incongruités que ce à quoi l’actuel gouvernement nous a habitué lors son déplorable exercice. Était-il possible de faire pire ? Le GIGGN avait également eu le mérite, contrairement à tous les candidats déclarés aujourd’hui, de présenter d’emblée la liste de ses principales ministres, évitant ainsi toutes mauvaises surprises ou petites magouilles entre amis lors de la répartition des portefeuilles (c’est le mot approprié) de nos soi-disant élites politiques. Sur ce point aussi, les choses ne sont malheureusement pas près de changer…

DUALITÉ RUSSORICAINE


Casquette d’officier soviétique et camion militaire américain ; afin d’éviter que la panade actuelle ne dégénère et se transforme en 3ème guerre mondiale, Brigitte Boréale donne de sa personne en tentant un rapprochement ruskov-yankee. C’est pas gagné… mais ça valait le coup d’essayer !