DÉCEPTION

 

872ba8f7d53dfd4d1dfeb7935cc9fddd4907c015_bas-nylon-plumetis-cervin-paris

Bernard est un ami provincial qui est arrivé à Paris lundi dernier. Bernard est un peu naïf mais Bernard est très gentil. Un peu soupe au lait parfois, mais tout de même très gentil. Il devait visiter la capitale toute la semaine et repartir dans son Auvergne natale ce week-end. Mercredi matin, il jeta un œil par dessus mon épaule alors que je préparais une commande de bas couture chez un fabriquant français bien connu, un fabriquant qui a mes faveurs (et ma fidélité) depuis quelques temps déjà. Les ambassadrices de la marque et leurs jambes sensuellement gaînées de nylon l’hypnotisèrent littéralement. (suite…)

HASTA  LA  VISTA

La première fois où j’ai rencontré Sico, un ami commun m’avait prévenu : « Fais attention de bien prononcer son nom à l’espagnole : Sico (le diminutif de Francisco) et non pas Zico comme le célèbre footballeur brésilien. Et surtout, surtout, ne le contrarie jamais à propos du Real Madrid ! ». Notre première rencontre eût lieu en 1980, autour d’un baby-foot, dans un petit café, tout près de cette église Sainte Anne, à Thionville. Quand il m’a demandé quel était à mon avis le plus grand club de foot, j’ai marqué un petit temps d’arrêt, puis j’ai répondu fièrement… l’Ajax d’Amsterdam ! Il m’a lancé un regard noir, comme il savait si bien le faire, pour de vrai ou pour de faux, mais quand j’ai enchainé en disant : « Toi, tu dois préférer le football brésilien si on te surnomme Zico ? »… l’ami qui nous avait présenté a changé de couleur. Il y a eu un silence autour du baby et peut-être même dans le bar tout entier. Sico a regardé ses copains en s’exclamant : « Mais ! Mais, il est fou celui là ! Il vient me dire ça en face, ici, à la côte des roses ! Il veut se suicider ou quoi ? ». (suite…)

LA VÉRITÉ, PAS TOUJOURS SEXY, SUR SAINT VALENTIN.

Prêtre chrétien emprisonné à Rome au 3e siècle car il continuait à unir les jeunes fiancés alors que l’empereur Claude II pensait que les hommes mariés faisaient de mauvais soldats, Saint Valentin rendit la vue à la fille de son geôlier et lui offrit, juste avant son exécution, une feuille en forme de cœur avec le message : « de ton Valentin » .

Racontée ainsi, c’est romantique. Dans le détail, ça finit par un véritable carnage. Convertie catho après le miracle, toute la famille du geôlier (pas moins de 48 personnes) fut torturée et mise à mort par les Romains. Saint Valentin, avant d’être décapité le 14 février 268, fut battu et brisé, pour ne pas dire fracassé, de toute part à coups de bâtons. (suite…)

Prix Nobel de la Désinformation

11021178_442262199262548_7832121008714258565_n

En 2011, par le hasard d’une publication sur Facebook, un petit encadré avait attiré mon attention. La photo d’un médecin, présenté comme un éminent oncologue brésilien, coiffait une citation pleine d’esprit. Articulée en deux phrases boutonnières, qui ouvraient et fermaient une réflexion pertinente sur les investissements médicaux, la formule avait fait mouche auprès des internautes et les réseaux sociaux avaient amplifié sa résonance auprès du grand public. (suite…)

De l’origine et l’utilité de la galanterie.

 

Décriée par certaines féministes, célébrée par certains artistes, la galanterie m’est toujours apparue comme une forme d’intelligence et d’élégance relationnelles entre femmes et hommes. Un raffinement à la fois civique et sentimental du sexe dit fort envers le sexe dit faible, et réciproquement. Très tôt, l’idée de la femme suzeraine naturelle m’a semblé tellement indiscutable que je ne comprenais même pas l‘occurrence d’un débat à ce sujet. Le concept ne pouvait être (et surtout avoir été) que salutaire à tous points de vue. (suite…)

UN CADEAU IDÉAL POUR NOËL

10850250_403889693099799_1532429259726866878_n

Vous voulez affirmer votre féminité sans renoncer complétement à quelques ludiques réminiscences masculines ? Aucun problème ! Barbie Foot vous comblera, vous et vos ami(e)s, quel que soit votre club d’affiliation ou votre style de jeu. Attention tout de même à ne pas vous laisser emporter par d’archaïques réflexes ou de nouvelles gestuelles inadaptées à la situation. Vous savez bien ; ces petits riens qui reviennent au galop… (suite…)

L’HÉRITAGE  DE  BOB  FOSSE


Les véritables inspirations ne meurent jamais. Elles se régénèrent et se transmettent au gré des interprétations qui leur succèdent. La transmission de Bob Fosse (voir article et vidéo publiée ici hier) à Peter Jöback en est une illustration étincelante.

INCANDESCENCE

Dans la continuité des précédents articles édités sur ce sujet brulant, et afin de respecter mon engagement pro-menthols extra-longues dans le camp du MRAP (Mouvement de Résistance des Allumeuses Professionnelles), je publie régulièrement des éléments flamboyants en faveur d’une tabacomanie libérée et libérale. Cette semaine, je convoque un allié de choc en la personne de Bob Fosse, génial chorégraphe, cinéaste visionnaire et illustre metteur en scène des grandes comédies musicales américaines de feu le vingtième siècle. (suite…)

VENDREDI NOIR



Black Friday… le Vendredi Noir ! « Encore une vaste connerie qui nous vient des Américains ! Tu parles d’une aubaine ! C’est un véritable fléau, une calamité sans nom, et tout le monde court s’y vautrer les yeux fermés ! » s’emporte mon amie Teresa, qui est Mexicaine. Étant donné les tensions actuelles entre les deux états, on pourrait aisément accuser Teresa d’un léger parti pris, mais certains partis pris constituent malgré tout de précieux raccourcis pour aller à l’essentiel. Bizarrement, pour accéder sans détour au Black Friday, il faut d’abord passer par la case Thanksgiving… (suite…)

MOBILIS IN MOBILE

À proximité des côtes de Baja, en Californie, ou dans la mer de Cortés, au large du Mexique, des dizaines de milliers de raies Mobula ont l’habitude de se rassembler en masse puis de disparaître aussi soudainement qu’elles sont apparues. Les scientifiques peinent à trouver une explication précise à ce phénomène spectaculaire. (suite…)