VORTEX  ANTHROPOÏDE

 

Certains chantent sous la douche, lui danse dans son bain. Zola est un magnifique mâle de 14 ans, pensionnaire du zoo de Dallas, aux USA. C’est un gorille des plaines de l’Ouest, une sous-espèce qui demeure, comme toutes les autres, en danger d’extinction à cause du braconnage et de la destruction de leur habitat naturel (Angola, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine). Au cours des vingt dernières années, leur population a diminué de moitié. Si l’homme est un prédateur pour l’homme, il est devenu un exterminateur pour les grands singes. Et particulièrement pour les gorilles qui sont, après les bonobos et les chimpanzés, les êtres vivants les plus proches de nous du point de vue génétique : 98 % à 99 % de leur ADN est identique à l’ADN humain. (suite…)

WET  AND  SEE


La canicule recule. Le thermomètre bascule. Fin des restrictions en matière d’arrosage. Vous pouvez à nouveau asperger et lustrer les jolies carrosseries tout votre saoul sans tomber sous le coup de la loi. Lavage à 30° recommandé. Essorage automatique et nettoyage à sec déconseillé.

QUARTIER   D’ÉTÉ


Décidément, ma petite rue parisienne est bien mal embouteillée en cette fin de semaine caniculaire. Étrange spectacle quotidien que de voir tous ces inconnus assis sur le bitume, ou faisant le pied de grue à deux pas de mon immeuble. Probablement la rançon de la gloire et de ma célébrité grandissante ? Tous ces gens qui m’attendent inlassablement, qui guettent ma sortie à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, en espérant obtenir un autographe, un selfie ou même un sourire des plus furtifs… Cela devient aussi pénible que la hausse conjuguée du tabac mentholé et des températures estivales.
(suite…)

JUPE-CULOTTE

Les syndicats militent pour les hommes en jupe ! Le combat n’est pas national. Il est local et très circonstanciel. Au départ, tout provient d’une protestation des conducteurs de bus et de tramway nantais. La Semitan, une société de transport de l’agglomération nantaise, se veut inflexible quant à la tenue réglementaire de ses employés masculins. Canicule ou pas, ceux-ci doivent impérativement respecter le dress-code d’usage, cravate et pantalon obligatoires. Pas question de tolérer shorts, bermudas ou autres pantacourts. Leurs collègues féminines n’ont pas ce problème car la jupe fait partie de leur dotation vestimentaire, prévue par le même règlement. Un comble à une époque où la question de l’égalité des droits homme-femme revient sur le tapis à tout bout de champ ! (suite…)

SÉCURITÉ  AVANT  TOUT


Les dernières 24 heures du Mans, qui viennent de se dérouler ce week-end sous une chaleur écrasante, ont mis l’accent sur les progrès récemment réalisés en matière de sécurité maximale pour les pilotes. La présence d’airbags dans les modèles sport d’aujourd’hui n’est pas suffisante pour amortir les grands chocs. Il est préférable d’adopter des habitudes plus efficaces, comme celle de s’arnacher consciencieusement avec la nouvelle génération de ceintures de sécurité couplées aux derniers sièges baquets à mémoire de formes.
Suivez donc l’exemple de cette chauffeuse à la conduite irréprochable et optez pour l’implacable petit clic version takata !

À  GILBERT…


Entre un père et un fils, la communication n’est jamais simple. Les questions sont souvent des réponses, et les réponses des questions. Ce qui compte vraiment, c’est la communication qui subsiste entre les unes et les autres. C’est le lien qui existe entre l’un et l’autre.

 

EN  MARCHE…  ARRIÈRE ?

Encore un week-end électoral durant lequel la France ne sera pas insoumise à l’abstention, ce qui, en l’état actuel de la politique nationale et de ses éternels représentants, n’est peut-être pas si déraisonnable .

HOO ! HOO ! HOO ! HONEY…

Vendredi 16 juin 1978 : lancement retentissant à New York du film américain Grease, qui allait booster les carrières internationales de John Travolta et Olivia Newton-John. Toute une époque résumée dans l’historiette bien balancée entre Danny et Sandy. Mais surtout ce clip mémorable qui fit fantasmer (ça continue encore) sur la plastique impeccable et filiforme d’Olivia, sa bouche ouverte, son maquillage et sa coiffure so terrifically US, son sautillé-ondulé si sympa-sexy… Un style reconnaissable entre mille et une référence qui n’a pas pris une ride en bientôt 40 ans !