DANS  LE  MÊME  PANIER  ?


WEEK-END DE PÂQUES :
TOUT LE MONDE NE SE SENT PAS FORCÉMENT TRÈS BIEN DANS SON ASSIETTE…

BE CAREFUL :
EASTER IS NOT THE SAME CELEBRATION FOR EVERYBODY !

REMISE  EN  PLIS


Tout petits déjà, certains garçons s’amusaient à tirer les cheveux des filles dans la cour d’école. Persister dans ce type d’attitude à l’âge adulte peut comporter certains risques pour la santé…

Already as little children, some boys had fun pulling girls’ hair in the schoolyard. Persisting in doing this as an adult may be very risky for health…

QUEL  SYMBOLE  ?

« CAR LE FEU QUI ME BRÛLE EST CELUI QUI M’ÉCLAIRE »
Étienne de la Boétie

LE  PREMIER  DES  SECONDS

Raymond Poulidor a 83 ans aujourd’hui et sa poupoularité est demeurée intacte ! Cycliste professionnel de 1960 à 1977, il accumula bon nombre de victoires mais traîna à jamais une image sympathique d’éternel second, accolée au surnom non moins sympathique de Poupou. Une incroyable malchance et une implacable concurrence frontale avec deux monstres du cyclisme (Jacques Anquetil puis Eddy Merckx) le privèrent de remporter le sacro-saint Tour de France, même lorsque celui-ci lui semblait promis, comme en 1968, juste avant qu’une moto ne le renversât et le contraignit à l’abandon ! (suite…)

LES PAVÉS DES BONNES INTENTIONS

On l’appelle toujours Paris-Roubaix. Sa 117ème édition se déroule en ce dimanche 14 avril 2019, mais en réalité cette course relie aujourd’hui la ville de Compiègne au vélodrome de Roubaix. D’une longueur totale de 257 km, la reine des classiques est réputée dans le monde entier pour ses redoutables secteurs pavés, dont la fameuse Trouée d’Arenberg. En tout, 55 km de vibrations et de soubresauts dantesques pour la présente édition, riche de 29 tronçons pavés qui sont autant de juges de paix pour trancher dans le vif du dénouement final. Par chance, cette année, le vent et la pluie ne devraient pas venir aggraver le calvaire des 175 coureurs engagés (soit 25 équipes de 7 cyclistes chacune). Il faut vraiment en vouloir, avoir une certaine rage de vaincre, et pas mal de chance aussi, pour enfin arracher la victoire finale. Rien à voir avec les petites reines qui s’y promèneront bien plus tranquillement au cours des prochaines randonnées ensoleillées de l’été…


JOYEUX  MAMYVERSAIRE  NICOLETTA


Mamy Blue” ne fut pas son premier tube. Cette chanson, qui fit un véritable carton en 1971, fut précédée dès 1967 par un premier succès intitulé “La musique”, puis un deuxième tube : “Il est mort le soleil”, dont les paroles étaient signées Pierre Delanoë. En 1970, la confirmation s’intitula “Moi, ma vie c’est un manège”, mais ce Mamy Blue qui déboula sur les ondes un an plus tard demeure éminemment caractéristique d’une voix et d’une vibration particulière. Un talent évident qui mènera la chanteuse tout droit à l’Olympia dès 1975 et permettra par la suite l’avènement de chansons telles que “Fio Maraviha”, “Les volets clos”, “À quoi sert de vivre libre ?” ou “Idées Noires”, en duo avec Bernard Lavilliers. (suite…)

SHADOW

« L’œil du chat est une fenêtre sur l’autre monde » prétend le poète. Celui-là se nomme Shadow et il me toise en plein soleil. Il me défie du regard et même un peu davantage. Ce chat est malin et il le sait. Nous venons de regarder les infos de 13 heures et il semble me demander si les hommes sont toujours aussi bêtes. Rectification : ce n’était pas une question…  Les chats sont aussi télépathes !

POUR LA CAUSE TRANSGENRE

MARDI 9 AVRIL 2019,  À L’INITIATIVE DE PLUSIEURS ASSOCIATIONS TRANSGENRES, EST ORGANISÉ UN GRAND RASSEMBLEMENT AFIN DE LUTTER CONTRE UNE TRANSPHOBIE TRÈS PRÉOCCUPANTE CES DERNIERS TEMPS. CE MEETING EST PRÉVU DE 18H30 À 20H30, PLACE DE LA RÉPUBLIQUE À PARIS, LÀ OÙ EUT LIEU L’AGRESSION FILMÉE DU DIMANCHE 31 MARS, LARGEMENT RELAYÉE PAR LES MÉDIAS.