CADRE  SUPÉRIEUR



On avait déjà entendu beaucoup de commentaires au sujet de la photographie officielle du président Emmanuel Macron, celle-là même qui va fleurir sur les murs de toutes les mairies et services publics de France pour les cinq années à venir. On avait insisté sur la symbolique inter/exter : un homme politique jeune et déterminé, prenant appui sur son bureau élyséen, avec une forte assise en politique intérieure et une fenêtre grande ouverte sur le monde extérieur et les mille extrapolations que cette perspective autorise. On avait évidemment remarqué sa position centrale, pour ne pas dire centriste, entre drapeaux français et européen. On avait noté le rapport au temps (cadran d’horloge ancienne), au savoir, à la connaissance (livre ouvert), à l’ancien monde et au nouveau monde, notamment en matière de communication (vieux téléphone contre iphone), etc, etc… (suite…)

SANS  QUEUE  NI  TÊTE


Des syndicats qui chipotent et une grève très moyennement suivie à laquelle personne ne comprend vraiment plus rien. Des pilotes et une direction qui discutent toujours autant pour ne rien dire et qui tombent d’accord sur une évidence qui n’avait nullement besoin de ce référendum interne aux allures de lapalissade ubuesque. Une filière low cost, autrement dit à bas coût d’exploitation (nom de code boost) qui est unanimement autorisée à voir le jour, mais des suspicions réciproques qui augurent des mêmes inepties dans un futur proche… Mais à quoi riment tous ces brassages et appels d’Air France ? Et qui tient vraiment le manche au sein de cette compagnie dont la tête ne semble jamais en phase avec la base ?!

BEAU  JEU


Le championnat d’Europe de football féminin en est à sa douzième édition et son succès ne cesse de grandir, à l’instar de cette discipline qui devient progressivement bien plus attrayante que son homologue masculine. D’une part, les filles ont atteint un excellent niveau technique et physique tout en conservant une élégance et une légèreté que n’ont pas les garçons. Et d’autre part, elles développent un football plus frais, plus spontané, sans en rajouter des tonnes ni contester les arbitres, ni jouer les chochottes et les pleureuses à chaque contact, comme c’est si souvent le cas dans le football masculin. Bref, elles pratiquent un beau jeu en y prenant plaisir et surtout, elles laissent aux hommes les simulations et les éructations précoces. (suite…)

COUP  DE  FOUDRE

Ce n’est pas une alerte orange, c’est une alerte orage sur la capitale, comme sur une grande partie du pays. Et pour se protéger des coups de foudre, à Paris comme ailleurs, rien de tel qu’un joli petit parapluie, accompagné d’un délicat vêtement imperméabilisé. Élégance en toutes circonstances.