MIMI TAO

DE MOINE BOUDDHISTE À TOP MODEL TRANSGENRE

Comment être capable d’incurver sa propre trajectoire de vie dans le sens de ce que l’on est vraiment ? Du fond de la campagne thaïlandaise à la scène internationale de la mode, de la méditation et la sérénité au sein d’un temple bouddhiste à la vie trépidante et l’agitation permanente de Bangkok, celle que l’on appelle aujourd’hui Mimi Tao a déjà vécu plusieurs vies en un quart de siècle à peine. Aucune n’a été facile, loin de là. Et les difficultés de toutes sortes n’ont jamais fini de se dresser sur son chemin. Mais ce chemin est celui qu’elle-même a choisi de tracer. Coûte que coûte. «Vous obtenez ce que vous donnez» dit-elle, fidèle aux enseignements du Bouddha à propos de l’essence de la vie.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous allez pouvoir découvrir ce parcours, cette détermination et ce sourire étonnants. Ce sujet vidéo, qui m’a été recommandé par ma grande amie Dany, que je ne vois malheureusement plus assez souvent depuis qu’elle a quitté Paris, s’attache à rendre compte d’une réalité autre que les stéréotypes encore trop souvent accolés au troisième genre. Le ton objectif du commentaire, et les différentes intervenantes illustrant le propos du film avec une grande honnêteté, sont révélateurs à plus d’un titre quant au statut du troisième genre en Thaïlande. Sans travestir aucune vérité du moment.

https://www.arte.tv/fr/videos/064565-026-A/geo-reportage-les-lady-boys-en-thailande/

2 thoughts on “MIMI TAO

  1. Merci beaucoup ! Passionnante et émouvante vidéo.
    Voilà pourquoi je garde votre blog en référence : on y découvre parfois de belles et fortes âmes !
    Que devient Mimi Tao depuis ce fil tourné en 2016 ?
    Nous l’apprend un peu son https://www.instagram.com/mimi_tao/?hl=fr
    Et quelques rares articles sur web.
    Espérons qu’elle réussisse son projet de soie alliant tradition et modernité — difficile d’en savoir plus.

  2. Elle a dit qu’elle ne se souciait pas d’être célèbre et qu’elle n’était même pas sûre de subir une opération de changement de sexe.
    « Personne ne connaît l’avenir. Je pourrais redevenir moine une fois que je n’aurai plus rien à craindre », a-t-elle déclaré. « Parfois, je pense que c’était la vie idéale pour moi. »
    en fin de page https://mimitao.weebly.com/mi.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *