BALKANY SUITE MAIS PAS FIN

BALKANIQUE  LA  JUSTICE


Ce cher Patrick nous étonnera toujours. En février dernier, ses avocats avaient réussi à l’extraire de prison en faisant croire aux juges que son état de santé était incompatible avec sa détention. Il était soit-disant à l’article de la mort et devait être soigné rapidement hors de sa cellule afin de ne pas trépasser. Les médecins de Levallois-Perret doivent descendre de Merlin l’enchanteur ou de Panoramix, à en juger les effets de leurs potions magiques et la forme affichée par leur patient lors de la dernière fête de la musique. Idem pour Isabelle, qui, eu égard à une santé également défaillante, n’avait pu se rendre au tribunal. Les Thénardier de la politique levalloisienne dansent à présent de concert. Pas sûr toutefois que les nouvelles images concluant la formidable prestation chorégraphique de Patrick soient de nature à cimenter le couple. Après son bras d’honneur à la justice française, le maire déchu était à deux doigts d’en mettre un à une jolie blonde intercalée entre lui et son épouse…  Une main aux fesses outrageant le bras séculier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *