BEL ANNIVERSAIRE

ANOUK  AIMÉE

Au cinéma, les grands réalisateurs l’ont repérée très tôt. Elle a tourné sous la direction de Marcel Carné, André Cayatte, Alexandre Astruc, Julien Duvivier, Jacques Becker, Jean-Pierre Mocky, Jacques Demy, Federico Fellini, Vittorio De Sica, Robert Aldrich, Sergio Leone, Philippe De Broca, Dino Risi, Claude Lelouch, Sidney Lumet, George Cukor, Bernardo Bertolucci, Edouard Molinaro, Elie Chouraki, Robert Altman, Alexandre Arcady… pour n’en citer que quelques uns !

Au théâtre, elle a donné la réplique à Jean Louis Trintignant, Bruno Crémer, Philippe Noiret, Jacques Weber, Alain Delon, Gérard Depardieu… À la vie, ses amis se nommaient Jacques Prévert (à qui elle doit son nom de scène), Jean Cocteau, Raymond Queneau, Jean Genet… Sur le papier, toutes ces personnalités additionnées forment une caste impressionnante. Ce cercle artistique, qu’elle a accompagné, inspiré, aimanté, aimé, Anouk ne l’a évidemment pas choisi par hasard. Il correspond à son charme, à sa personnalité. À son jeu et à sa distinction aussi. Toutes ces qualités qui lui ont permis d’accéder à la consécration internationale dès 1966, après le film de Claude Lelouch “Un homme, une femme”, avec Jean Louis Trintignant. Un Golden Globe (et une nomination à l’Oscar) plus tard, elle s’en allait tourner à Hollywood.

Anouk Aimée est née le 27 avril 1932 à Paris. Celle que l’état civil connaît sous le nom de Nicole Dreyfus fête aujourd’hui un très bel anniversaire. Peu importe le nombre d’années, elle conserve une classe inaltérable. Son élégance racée, sa beauté énigmatique sont imprimées à jamais sur papier glacé. Et dans la mémoire des cinéphiles du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *