FESSES ESTIVALES

JOLIES CANNES ET VIEILLES BRANCHES



Cœurs-croisettes et festival de nymphettes ; comme tous les ans à pareille époque, Cannes exhibe sans vergogne son trop plein de personnalités factices et pique-assiettes de circonstances. Le clou du spectacle demeure les tenues libidineuses des belles de jour sur tapis rouge. C’est une débauche de porno chic de plus en plus douteuse. Certaines belles de nuit parisiennes se font embarquer au poste pour beaucoup moins que ça. 

De la maîtresse de cérémonie qui n’a plus tout à fait l’âge de dévoiler ses seins à la pseudo-mannequin animatrice de téléréalité prête à tout pour un buzz éphémère, c’est à celle qui en montrera le plus avec le moins de délicatesse. Érotisme, où donc t’es-tu éclipsé ? Il n’y a pas si longtemps, on spéculait sur les parures, les coiffures ou les chaussures arborées avec les tenues de gala. Aujourd’hui, on parie sur la couleur des strings exhibés devant les zooms turgescents. Et quand la pigmentation textile n’est plus de mise, les enchères se reportent sur la présence ou l’absence du sous-vêtement intime. En général, la réponse ne se fait guère attendre. Écart de jambes inconsidéré en sortie de voiture, levée de genoux exagérée au pied de l’escalier, ou courant d’air coquin troussant le tissu entre les deux étapes ; il y a toujours une bonne occasion de faire semblant de ne l’avoir pas fait exprès. Idem pour la bretelle qui tombe brusquement ou le décolleté baillant à l’envi qui échappe un sein de moins en moins naturel. Oups ! Encore un accident, veulent-elles nous faire croire. Alors qu’elles ont passé des heures à se tortiller devant la glace et à épier la façon dont l’inévitable va survenir.



La palme de la meilleure simulactrice en la matière revient incontestablement à Bella Hadid. Rouge en 2016, blanc en 2017 ; quand on vous disait qu’il n’y a que la couleur qui change. Excepté sa petite culotte, elle n’a pas grand chose à présenter au festival de Cannes, mais elle s’y affiche chaque année avec la même timidité. Fille d’un promoteur immobilier palestinien et d’une mannequin figure de téléréalité néerlandaise, Isabella Khair Hadid est présentée en tant que mannequin et personnalité médiatique américaine. Selon Wikipédia, elle se revendique comme musulmane, mais aucune précision n’est donnée quant à sa position sur le voile.

La brise cannoise a plutôt tendance à le lever. Rien n’est trop osé. Tout y est surexposé, en plan panoramique, avec éditions spéciales à la clef, sur fond de palaces rutilants et de paparazzi rugissants. Descente de grosses bagnoles et montée des marches : cet événement nous offre invariablement les mêmes séquences effroyablement surjouées. Starlettes plus ou moins fraîches mais toujours aussi racoleuses et producteurs plus ou moins rassis mais toujours aussi rémunérateurs : on perçoit un paradoxe tenace dans ce rite à la fois essentiel et superficiel propre au 7ème art. Sont-ils tous bien prévenus que dorénavant, c’est le client qui se trouve verbalisé ?

Amusant pour certains, révoltant pour d’autres, ce festival de jolies cannes et de vieilles branches a le mérite de recadrer quelques portraits divertissants selon un scénario des plus classiques, dans la grande comédie des relations humaines. Ce dessin de Dany en est un parfait storyboard à lui seul.

C’est beau l’amour du cinéma. Presque autant que le cinéma de l’amour…

  ©  Dany

2 thoughts on “FESSES ESTIVALES

  1. Festival de Cannes… LE Festival du 7ème Art, mais pas queue. Celui d’autres créateurs aussi. Comme sculpteurs de diamants, tailleurs d’étoffes, etc. Malheureusement, c est aussi, par la force des petits petons et des furtives feintes de fentes, une grosse réunion de pervers en tous genres. Oui, il en faut pour toutes et tous. Coupez.

  2. Éh oui tellement vrai ! C’est bien pour cela que je le regarde de moins en moins… ce pseudo spectacle me fatigue, m’agace de plus en plus… ! Des actrices ringardes, aux acteurs vieillissants, qui pensent se refaire une notoriété à moindre frais et au frais de ces fan(atiques) plus hystériques les unes que les autres… attendant des heures durant qu’une de ces stars(lettes) veuille bien condescendre à signer quelques cartons (ils ne sont pas rouges ceux-là)…! Alors que, pas si loin de nous, migrants et autres atrocités sont passés sous silence…! Oups ! Pardon aux journaux de 20h (sur toutes nos chaines) ; nous dirons simplement que… c’est l’époque qui veut ça… Mais attention, le retour de bâton n’est pas loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *