ARRÊTE TON CHAR !

TANK  YOU  VERY  MUCH  !


C’est l’histoire d’un collectionneur de véhicules militaires. Il est britannique et s’appelle Nick Mead. À 55 ans, il a déjà réussi à récupérer plus de 150 unités motorisées dont certaines raretés. Son intérêt tout particulier pour les chars d’assaut le pousse à acquérir dernièrement un T69 irakien pour la modique somme de 35000 euros. Avec son pote mécanicien, ils commencent à le restaurer et démontent le réservoir. Et là, ce n’est pas du sans plomb qu’ils vidangent mais cinq lingots d’or de 5 kg chacun ! À la louche, estimation de la découverte : plus de 2,3 millions d’euros !

Ce tank avait fait partie de l’armada de Saddam Hussein qui avait envahi le Koweit lors de la première guerre du golf. Personne ne sait exactement quel périple il a accompli entre 1990 et 1991, ni ce que sont devenus les hommes qui composaient son équipage. Ceux-ci ont certainement du être contrariés dans leurs grandes manœuvres et petits arrangements entre amis. Ou peut-être ont-ils perdu la vie en emportant leur secret ? L’argent ne fait pas toujours le bonheur, et rouler sur l’or en temps de guerre n’est jamais prudent.

Toujours est-il que nos deux tankophiles anglais n’ont pas voulu profiter de l’aubaine. Ce brave Nick expliquait : “ Nous ne savions pas quoi faire. On ne peut pas vraiment apporter cinq lingots d’or au Cash Converter du coin sans que des questions ne soient posées ”. Superstition, naïveté ou inexpérience à propos des trésors de guerre ? Les deux compères ont donc décidé de remettre le magot aux autorités britanniques, lesquelles ont affirmé qu’une enquête allait être ouverte afin de retrouver les propriétaires des lingots. Ben voyons ! Un vœu pieux aux allures de promesse électorale, qui risque fort de se fondre dans la masse des magouilles administratives amnésiées. Et de faire la nique à notre collectionneur british. Seule certitude : aujourd’hui, les Joyaux de la Couronne pèsent 5 kg de plus.

Ce tas de ferraille était pourtant une occase en or…

2 thoughts on “ARRÊTE TON CHAR !

  1. Oui… Il faut croire que Nick Mead, en plus d’aimer les blindés, est lui même blindé de livres sterling, à moins qu’il ne soit tout simplement « so », mais alors « very sot/stupid », parce qu’il aurait pu faire tellement de choses avec cet or. Comme des prothèses tibiales ou fémorales, qui auraient fait le bonheur de quelques Irakiens ou Afghans, dont la sécurité sociale se limite encore à suivre les routes et les chemins poussiéreux déminés par des forces unies surtout au moment de faire les bilans des dommages collatéraux. Alors, tu sais quoi mon vieux ? Nick ta mère avec tes tanks !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *