TRANSMISSION

TELLE  FILLE…

Déjà plus de trois ans et cet article n’a pas pris une ride ! Je le relis toujours avec plaisir. Et avec une certaine fierté aussi. Ma fille en est l’auteure et son style est plus que prometteur. Dans le narratif et l’explicatif, il y a ce petit quelque chose de pertinent et d’impertinent, qui nous chatouille le cervelet en même temps qu’il nous creuse l’occipital. Il y a le fond et la forme. Le respectueux se mêle au malicieux. Réflexif, symétrique et transitif. On en redemande. On espère de nombreux autres épisodes. Il y a aussi une perspective différente de ce duo-duel entre le masculin et le féminin. Ou vice versa. La parenté se loge également et heureusement dans les idées. Et bien sûr dans la sensibilité. Une sensilisibilité évidente pour laquelle il n’est pas besoin de vous souhaiter : Bonne lecture.

Morgane de la phallocratie

Cliquer sur la photo dans l’encadré pour avoir accès au texte dans son intégralité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *