Le nouveau négoce de la politique

SANS  MODÉRATION

sarkocola_ld

Dans le contexte politique énervé et dépravé qui sévit un peu partout en ce moment, on se demande ce qui pourrait être pire. Secouez-moi, secouez-moi, comme une vulgaire Orangina made in USA. Avec ou sans les formes. Exit la dialectique champagne et place au picrate mousseux de primaires bien primaires. Et que cela fasse le buzz ou que cela fasse pschitt, peu importe…  Pourvu qu’on ait l’ivresse.

Mais attention tout de même au flacon. C’est probablement ce à quoi ont pensé certains communicants, dans la vase jusqu’au cou, en lançant sur le net un SarkoCola au packaging très engageant. Histoire sans doute de faire pétiller un peu plus la campagne électorale au sein de l’hexagone. C’est le nouveau négoce de la politique. Intérieure ou extérieure.

On attend maintenant la réplique, peut-être façon vin chaud, du côté de Bordeaux. Cette région jouit d’une solide réputation grâce à des produits locaux qui ont toujours eu de la cuisse et de la robe. Des grands crus au service d’une petite cuite pour émoustiller quelques centristes ? Tout dépendra de la cantinière ou de la sommelière en chef…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *