FAIS PAS GENRE !

Se donner un genre dans 50 ans ?

2067-b

De quel genre sera 2067 ? Serons-nous enfin passés de la théorie à la pratique ? Les manifestations pour tous ne seront-elles plus un problème pour personne ? Un demi-siècle aura-t-il suffi à faire basculer les stéréotypes et les conditionnels dans le passé ? Féminisme ou transsexualité seront-ils des termes totalement surannés, ou psycho-socialement botoxés ? Les médias auront-ils pleinement joué leur rôle d’intermédiaire ou serons-nous encore et toujours coincés dans un genre d’entre-deux ?

En coincidence avec le cinquantième anniversaire de la création de leur école, les étudiants du Master 2 de l’IJBA (Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine) ont décidé de se projeter dans une singulière anticipation pour La Fabrique de l’Info, un webmagazine de décryptage des médias. L’ensemble ouvre une perspective d’un autre genre.

Dans la science, la politique, la littérature, le cinéma, le sport, savoir anticiper est souvent synonyme de clairvoyance et de succès. De plaisir aussi. Comme dans la vie d’une manière plus générale. Mais l’anticipation, c’est également prendre un risque. Courir celui de la mauvaise échelle, de l’impasse stérile, du couloir rédhibitoire, des tiroirs FBI (Fausses Bonnes Idées). On peut hésiter un temps. Les plus frileux renoncent souvent. Les audacieux, ou plus simplement les curieux, sautent le pas et misent sur une tangente prometteuse, une option engageante. En enjambant le bon parapet, leur anticipation devient réalité.

L’IJBA a choisi la passerelle du journalisme et des médias de demain, voire d’après-demain, pour relever ce défi. Nice shot. Feintes de corps et contre-pieds. Parmi eux, Clito, un magazine imaginé pour l’occasion, le portrait de Brigitte Boréale revisité sans utiliser ni le « il » ni le « elle », ou encore la projection skypée de Françoise Laborde à propos de la place de la femme dans l’espace public.  Diverses mais pas trop, les transversales proposées sont attrayantes, ou plutôt incitatives. Elles stimulent nos propres questions/réponses. Elle nous propulsent vers d’autres alternatives. Elles nous suggèrent d’autres possibles. On s’y aventure avec la curiosité de la découverte et l’espoir de la confirmation, comme aux premières transformations, préfaces de sorties clandestines.

Comme aux premiers flirts à la frontière du genre…


Cliquer sur le lien « Lire la suite » dans l’encadré ci-dessous pour prendre 50 ans dans la vue.

En 2067, les médias n’auront plus mauvais genre

 

One thought on “FAIS PAS GENRE !

  1. Ça vaut vraiment le coup de cliquer sur le lien en bas de ce post et de lire l’article qu’ils ont rédigé sur BB en bas de page. Très bel hommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *