Azerty pour la vie

A Z E R T Y & Cie

sec-3

La conception du clavier Azerty remonte au XIX° siècle, et à la première machine à écrire produite en masse : la fameuse Remington, fabriquée par l’armurier du même nom dès 1873, mais que son inventeur, Christopher Scholes, avait d’abord baptisé TypeWriter.

Pourquoi une telle disposition des lettres ? Pourquoi, par exemple, ne pas avoir repris simplement l’ordre alphabétique ? Pourquoi ce clavier Azerty, qui est en réalité une adaptation pour la langue française du clavier Qwerty, en usage chez les Anglais ?

remington-portable-scrabble-900
On pouvait penser qu’il correspondait à une proximité des lettres les plus usitées dans ces langues, et qu’il visait ainsi à faciliter la tâche et accroître les performances des dactylographes (celui ou celle qui écrit avec les doigts)… Que nenni !

Ce fut même tout le contraire. La dextérité et la vivacité des dactylos dans leur travail de frappe firent apparaître de façon criarde les imperfections mécaniques des machines. Les tiges des touches voisines affichèrent une fâcheuse tendance à “coincer” en s’entrechoquant et en s’enchevêtrant fréquemment.

sec-8
L’objectif avoué fut donc de ralentir la vitesse de frappe afin d’éviter que ces tiges métalliques ne s’emmêlent outre mesure, d’où l’idée d’écarter le plus possible les lettres souvent contiguës. Autrement dit, on s’ingénia à bien pourrir la vie et les doigts des secrétaires de l’époque… et d’aujourd’hui !

Car depuis, ni l’astucieuse mise au point d’un clavier Dvorak, largement plus performant et moins fatigant, ni l’avènement de l’informatique et de ses claviers hyper-confortables n’ont pu imposer la moindre touche de bon sens. Azerty & Qwerty continuent de frapper et sévir partout dans le monde !

1008655_633451933346082_1118582581_o
C’est un extraordinaire exemple d’asservissement absurde à une technologie totalement dépassée, une soumission limite masochiste à des exigences obsolètes, une humiliation intolérable de la dactylo zélée, qui mérite bien plus de reconnaissance (vocale ou autre) et qui finira bien un jour par se révolter. Halte aux pommes ! Et à l’exploitation des bonnes volontés par petites touches superposées.

Le jour n’est peut-être plus très loin, où des milliers, des millions de petites  mains se décideront enfin à frapper fort et juste…
À tout envoyer balader, en refusant tout le système.
De A à Z.
……………………

10599332_1466530353599689_2207590158544017002_n

One thought on “Azerty pour la vie

  1. Ben voilà ! La connerie humaine à l’échelle industrielle. On ne s’étonnera plus que le choix d’une dactylo se faisait non pas à la dextérité de ses doigts, mais plutôt à son physique de bimbo. Lol ! Bisous les filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *