ZOOM BACK

ZOOM  BACK

tetu-brigitteboreale

La rubrique «Presse Purée» est une sorte de projecteur braqué sur un sujet, une personnalité, une situation qui a attiré mon attention dans les médias (presse écrite, audiovisuelle, internet, etc…) français ou étrangers. Cette semaine, après la polémique postiche sur la transphobie qui a suivi ma première apparition dans le Grand Journal de Canal +, commentaires et points de vue divers ont jailli de toutes parts. J’en ai sélectionné quelques uns illustrant bien le sujet. Parmi eux, le premier interview que j’avais accordé à Têtu. Son nouveau rédacteur en chef Adrien Naselli a objectivement appréhendé le sujet, dans le détail comme dans son ensemble. Voici, dans son intégralité, l’article qu’il a publié, mercredi 7 septembre 2016.

Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder à la publication de l’article en question.

Brigitte Boréale et la transphobie à Canal+ : « Je sais que je ne contenterai pas tout le monde »

3 thoughts on “ZOOM BACK

  1. Il est vrai que pour faire reconnaître ce statut de « trans », un long chemin reste à parcourir. C’est tout à ton honneur de participer à cette émission portée par Canal+ . Les remarques de Fleury sont un peu lourdes je trouve* (ou bien sa manière de faire « ses blagues » ?) . Entièrement d’accord pour considérer ce terme de « travelo » comme péjoratif où l’on est trop souvent associé à « sexe » ou « machine à sexe ». J’ai eu cette chance en me baladant dans mon quartier (le 18ème) de ne pas avoir été insultée de cette manière (je touche du bois… 😉 )…Parfois effectivement des bandes de jeunes se permettent de dire « salope » mais je ne sais pas si ce qualificatif est associé au fait d’être en jupe et talons ou si c’est adressé à la Travestie (je préfère ce terme au féminin).
    bonne suite dans tes interventions. Amitiés ! Laura

  2. Bonjour,
    Il vous faut du courage pour être dans une émission télé.
    Je suis plus âgée que vous mais suis dans votre cas (mais j’ai été opérée en 93).
    J’ai travaillé toute ma vie, (très dur) mais maintenant je me pose toujours des questions. Je n’aurais peut-être pas du être opérée. Résultat je ne sais plus où j’en suis, et suis très seule, puisque loin de tous.
    Courage à vous.
    Amitiés,
    Cat

    1. Chère Cat,
      Je ne connais pas votre parcours, mais je pense qu’il vous a fallu bien du courage, et de la détermination, pour le mener à bien jusqu’à ce jour. Peut-être n’êtes-vous pas si loin de tous. Du moins, pas aussi loin qu’il n’y parait. D’autant que parfois, quelques uns valent mieux que tous. Et c’est avec ceux-là que les questions trouvent alors leurs réponses. Si vous le souhaitez, je pourrai vous communiquer un contact par lequel poursuivre cet échange de façon plus confidentielle. Complicités solidaires. BB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *