3 thoughts on “SANS COMMENTAIRE

  1. Bon, puisqu’il faut laisser un commentaire. Allez, je me lance (comme disait Amstrong, avant un contre la montre). Mais au fait BB, un commentaire sur qui, sur quoi ? Sur cette jolie jeune fille ? Sur son interprétation dans ce clip ? Dois-je me prononcer encore une fois sur ce sujet ? Ou sur les autres, également évoqués ; les gosses qui se moquent, les parents qui ne comprennent pas tout de suite, la photographe, et celle qui met à l’index la petite ?! Ok. Alors il est clair que cette transgenre (même si je déteste ce nom). Il y a les filles, les garçons, et donc, les transgenres. Mais c’est comme ça, bien que, à mon humble avis, plus on ajoute de données à une équation, plus la résultante est compliquée. Je disais donc que cette transgenre a finalement trouvé son bien-être. Ce qui n’est peut-être pas le cas des garçons qui la harcelaient au CM2, ou encore de la photographe indélicate.
    Je ne vais rien vous apprendre, en disant que tout est une question d’ouverture d’esprit, d’intelligence, de culture, et de bon sens. Même si c’est réellement ça. Alors peut-être qu’en utilisant une forme plus délicate, plus littéraire et pourquoi pas, plus touchante, j’apporterai mon grain de sable à ce combat, qui ne devrait pas avoir raison d’être. Mais avant de conclure, et à titre d’infos, je tiens à vous dire que l’année prochaine, Madrid, en dehors d’être la Capitale d’Espagne, sera aussi la capitale mondiale de la Tolérance, et de la Compréhension. Et ce n’est peut-être pas un hasard. Dans la péninsule, ce qui semble toujours être un problème pour les Français n’en n’est plus un, et depuis belle lurette, pour les Espagnols. Sans doute parce qu’ils ont assimilé une grande et belle vérité que je vous livre en guise d’au-revoir :
     » Il faut comprendre, pour Aimer ». Compris ?…

  2. Bravo aux parents de cette adorable petite fille pour leur décision et bravo a elle pour son courage et sa détermination… j’imagine sans peine la réaction des miens si je leur avais annoncé la même chose. Aie ! Aie ! Aie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *