DON’T WORRY

BE  HAPPY…  BRIRTHDAY


Bobby McFerrin, né le 11 mars 1950 à Manhattan (USA), a 70 ans aujourd’hui. Il improvise ses vocalises avec toujours autant de grâce et ses tours de chant sont un émerveillement mélodique permanent. Fils du premier chanteur d’opéra afro-américian (son père, Robin Mc Ferrin Sr, se produisit au Metropolitan Opera de New-York), il puise son inspiration dans des sources allant du gospel à la pop des Beatles, en passant par le jazz et la musique classique. Ses collaborations avec Chick Corea, Herbie Hanckock ou le violoncelliste Yo-Yo Ma sont bien connues des spécialistes, mais le grand public se souvient surtout de son tube planétaire de 1989 : “Don’t Worry, Be Happy”. Bobby raconte que cette voix, intérieure comme extérieure, s’est imposée à lui comme une évidence et l’a poussé au fil des ans à s’engager toujours plus loin dans un partage des sentiments et des vibrations avec l’humain. Il adore transformer le public en véritable chorale et le stimuler en tant que partenaire d’un soir dans des improvisations étonnantes, tel l’Ave Maria de Gounod (alors que lui même brode un motif de soliste sur “Le clavier bien tempéré” de Jean Sébastien Bach) ou l’utilisation de l’échelle pentatonique pour embarquer tout son auditoire vers une communion dans le chant, avec bonheur et humour. Please, dear Bobby, still be happy for a long time…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *