ALIEN, LE NON RETOUR

UN FILM CAT À STROPHE


Le scénario que vous ne pourrez jamais voir sur grand écran, et qui, avant même le premier opus de la célèbre saga Alien, aurait mis Ridley Scott au chômage. En effet, on peut sincèrement se demander pourquoi Sigourney Weaver, alias le lieutenant de vaisseau Ellen Ripley, n’a-t-elle pas pensé à embarquer un chat, le sien ou un autre, dans son cargo spatial ? Le problème aurait été réglé en dix minutes chrono. Parfois, il suffit simplement de savoir prendre le mal par la racine.

3 thoughts on “ALIEN, LE NON RETOUR

      1. Yes ! Une punition pour les vilaines !

        Mais en relisant j’ai eu une vision d’horreur. Le correcteur d’orthographe m’a trahie en supprimant le S pour faire « montres » évidemment suisses.
        Il faut lire … ville du créateur des monStres, HG Giger.

        Brigitte, serais-je néanmoins pardonnée pour cette coquille ?
        Je vais fayoter, on boit un pot au bar-alien ?
        https://s1.qwant.com/thumbr/474×316/0/e/02e3b551b79c317199956675600b40eb3e5ccfb34da3d1978569e67341f2e4/th.jpg?u=https%3A%2F%2Ftse.mm.bing.net%2Fth%3Fid%3DOIP.4KAU87mkfDnSB0TJ_A67bwHaE8%26pid%3DApi&q=0&b=1&p=0&a=0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *