PAPA

TOUJOURS LÀ


Il y a cinq ans, dans la nuit du 10 au 11 décembre 2016, mon père s’en est allé. Je rentrais d’un reportage pour Canal + lorsque la nouvelle est tombée. On a beau s’y attendre et donner le change en société, on sait qu’on ne s’en remettra jamais tout à fait. Un père attentionné est au départ de tout ce que l’on fait, de tout ce que l’on est. Son regard, sa voix, son amour, son humour, son parcours, ses conseils, ses manières, ses mystères demeurent en nous à tout jamais.

Il fait partie de nos souvenirs, même lorsque le temps a cru les effacer et qu’ils resurgissent au hasard d’un album photo ou d’une discussion entre amis. En jeune marié ou avec les cheveux longs pour les besoins du cinéma, il est toujours le plus beau et le plus sympa des papas, comme dans nos affirmations d’écolier en cour de récré. Il était là même lorsque l’on ne le savait pas, de nos premiers pas à nos premiers émois. Il fut le premier guide, le premier référent, parfois pressant, parfois discret, parfois prégnant, parfois secret. Il a initié des épopées dignes de la découverte des Amériques. J’entends encore le feulement des roseaux sur les flancs du canoé lorsqu’il nous a emmenés, ma sœur et moi, en balade sur la Meuse. Ce fut l’une des plus belles journées de ma vie, du côté de Consenvoye, petit village meusien dans lequel je ne suis jamais retourné, mais dont le nom est resté gravé en lettres de soleil et d’azur. Ce fut une parenthèse unique, une de celles qui changent les perspectives, qui appellent d’autres rivages, et qui révèlent que les berges sont bien plus belles lorsque l’on s’aventure au milieu de la rivière. Où que tu sois aujourd’hui, encore merci, cher papa, de m’avoir appris à marcher, à nager, à plonger. Même et surtout à contre-courant.


8 thoughts on “PAPA

  1. Quel sens du partage Brigitte !
    Particulièrement, pour moi : « Ce fut une parenthèse unique, une de celles qui changent les perspectives, qui appellent d’autres rivages (…).
    Merci aussi pour ce portait esquissé de ton père, qui raconte qu’il fut bon, partageur et attentif.
    Et bel homme ;).

  2. Tu es vraiment magnifique. Rendre un si bel hommage au Père , tout le monde voudrait pouvoir le décrire tel que tu le fais. Sincère, émouvant, tu le décris avec un tel amour qu’on souhaiterait être celui-là.

    1. Les mots ne parviennent pas toujours à exprimer au plus juste les sentiments, ou quelquefois ils arrivent un peu plus tard, mais l’essentiel est l’amour qu’ils tentent de décrire. Et la force de ce lien que rien ne peut altérer. Pas même la mort.

  3. Quel bel hommage pour ton Papa, toujours avec ta poésie qui fait perler mes yeux.
    Un émouvant témoignage d’amour.

    Certitude de médium, l’âme perdure.
    Il est toujours là et « Toujours là ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *