MORGANE & BRIGITTE

CŒURS CROISÉS

Vis à vis de ma fille Morgane, mes copines tahitiennes disaient que j’étais un idéal de pama (contraction de papa et mama). Bien des gens se sont interrogés, et nous ont interrogé, sur notre relation filiale. Cela nous a toujours beaucoup amusé de voir leur questionnement à notre sujet. Et leurs réactions quant à nos réponses. De notre côté, la question ne s’est même jamais posée, tant les choses ont toujours été claires entre nous. Dans cet entretien “Au Féminin”, nous avons eu l’occasion de développer notre conception sans filtre, sous forme de dialogue authentique, tout en abordant d’autres développements, concernant la fluidité de genre en particulier et l’amour des siens en général. Cela montre également que ce que beaucoup considèrent encore malheureusement aujourd’hui comme un handicap peut être une formidable opportunité d’avancer dans la vie, de s’épanouir, de progresser, ensemble et individuellement, jusqu’à relever des défis tels qu’écrire un livre ou s’engager dans des aventures télévisées. Avec, au final, une fierté et un accomplissement uniques : aller au bout de ses convictions en affirmant les valeurs auxquelles on croit et l’amour de ceux qui nous sont proches.

4 thoughts on “MORGANE & BRIGITTE

  1. Quelle jolie Trans/Parence ! Cet échange filmé est d’une grande complicité qui touche infiniment. Ce qui prime en fait est cette intelligence du propos et de l’acte opposant deux générations entre lesquelles, ici, il n’y a pas de fossé, mais juste une passerelle essentielle pour faire s’atteindre deux émotions, deux esprits pures et sains. Il vous faut écrire ce livre à quatre mains, c’est un devoir et une belle mission pour servir la cause, mais aussi pour tenter une approche auprès des ignorants qui tant ont peur de l’inconnu, cette racine du mal qui pousse de travers dans le cerveau formaté judéo chrétien, là où, à la base, trop oublient de tendre la main et le coeur aux autres. Ne vous interrogez plus, faites un plan pour ce livre, suggérez votre projet à une maison d’édition digne de votre démarche pour vous booster et vous mettre sur le rail ! Bravo pour ce partage, et je souhaite que nombreux témoignages de vos relations rejoignent le mien. En toute sincérité ! 🙂

    1. Cher Erik. Merci pour ce commentaire élogieux. Mon retour précipité en Lorraine pour les raisons que tu connais m’a empêché d’y répondre plus tôt. Avant son départ pour Los Angeles, nous avions évoqué, avec Morgane, la possibilité d’une série vidéo sur le sujet, option très proche, sur le fond, du livre à quatre mains que tu évoques… Les deux formules peuvent d’ailleurs être menées de front. Cela sera le sujet de notre prochaine discussion transatlantiquement transparente.

  2. La publication du commentaire de Erik POULET-RENEY (auquel je n’ai rien à ajouter) sans aucune réponse à ma question m’a fait l’effet d’une giffle ! Car rien ne s’affiche pour moi, il y a un grand vide entre le titre « coeurs croisés » et le poste en dessous !
    Vous m’avez sans doute pris pour un imbécile ou un provocateur : pensez-ce que vous voulez je m’en fiche ! Mais essayez tout de même de vous souvenir qu’un lien autre (comme ceux que je note ici moi-même dans mes comm’) que celui que vous faîtes peut servir à qui cela ne s’affiche pas comme vous le pensez !
    Heureusement avec le titre One thought on—, et google, j’ai découvert qu’il s’agissait d’une vidéo sur facebook et dans la foulée j’ai aussi visionné celle de 2000, deux vidéos très intéressantes !
    Merci tout de même pour votre post, mais non merci pour votre rudesse*!
    * Laquelle est peut-être aussi la cause de la disparition d’un commentaire, à moins qu’il s’agisse d’un bugue – En tous les cas je le refais et le complète sous « LA PREMIÈRE FEMME TRANSGENRE ? » (initialement placé sous « C COMME CONSCIENCE »)

    1. S’il y a un grand vide entre un titre et un post, quelle que soit la page ou le site que vous ouvrez sur votre ordinateur, c’est qu’il manque un élément essentiel. Parfois, il suffit de cliquer dans cet espace vide pour que la photo apparaisse ou que la vidéo démarre. Pour ce qui est du sujet intitulé « Cœurs Croisés », je vous avais répondu en message privé qu’il s’agissait d’une vidéo. Sur un peu plus d’un millier de personnes qui ont vu ce sujet cette semaine, par le biais de trois réseaux différents, vous êtes le seul qui, à ma connaissance, ait été en proie à ce dysfonctionnement. Je ne pense pas avoir fait preuve d’une rudesse particulière à votre égard, pas plus que je ne vous ai pris pour un imbécile. Ma réponse, que vous avez peut-être jugé trop succincte, était la seule que je pouvais fournir dans ce cas de figure. Je suis éditrice d’un blog, pas réparatrice informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *