5 thoughts on “LA PREMIÈRE FEMME TRANSGENRE ?

  1. Oui très intéressant, merci de m’avoir rappelé l’existence de ce film, lors de sa sortie je l’avais raté … je me souviens d’avoir entendu à la télé un commentaire désobligeant, le critique disant « dommage que l’acteur ne montre qu’une face étroite de la féminité, il se contente de minauder » … mais on sait l’incompétence et la bêtise dont font souvent preuve les critiques (un critique a par exemple dit en substance à la télé dans les années 1960 : « de Funès dans 2 ou 3 ans on n’en parle plus !!!! ») donc je ne prête pas trop attention aux paroles de ce critique et je vais aller voir ce film pour me faire mon opinion moi – même.

  2. Rebonjour/soir – Je viens de visionner le film “The Danish Girl” en version fr (par streaming sans téléchargement obligé); « sujet vraiment intéressant, que le film “The Danish Girl” prolonge de manière tout à fait poignante » dites-vous: en effet, le film est émouvant, trop éouvant même – je ne suis pas très cinéphile ou le suis-je trop, je ne sais, en tous les cas, lorsqu’un sujet m’émeut, j’éprouve le besoin d’aller dans ce cas lire l’original (le livre de l’amériacain); à défaut de l’avoir illico, j’ai recherché tout ce qui a trait à l’histoire vraie; après avoir lu l’exposé https://en.wikipedia.org/wiki/The_Danish_Girl en traduction google, mon attention se porta sur l’une et l’autre peintre
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gerda_Wegener
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lili_Elbe
    https://www.biography.com/artist/lili-elbe
    https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.biography.com/artist/lili-elbe
    Par ce dernier lien, j’ai noté: « Dans les années 1920, Elbe a appris la possibilité de transformer définitivement son corps d’homme en femme à l’Institut allemand des sciences sexuelles à Berlin. Le Dr Magnus Hirschfeld a fondé la clinique en 1919 et a inventé le terme « transsexualisme » en 1923 (bien que certains rapports indiquent qu’Elbe a été la toute première à subir une chirurgie de changement de sexe, ce n’était pas le cas) » — Cette dernière affirmation n’est pas confirmée dans l’exposé lu ensuite:
    https://www.cairn.info/revue-topique-2013-4-page-125.htm
    Magnus Hirschfeld (1868-1935) et la femme soldat
    Ce médecin fut une chance pour Lily (et le sujet est intéressant à lire – qui s’appuie sur au travers de l’œuvre d’Hirschfeld, sur les histoires de ces jeunes femmes au comportement héroïque, en Allemagne, Autriche et Pologne, à travers les époques puis plus spécifiquement lors de la première guerre mondiale, avant d’étudier le cas rencontré par lui en consultation ») ((au passage, je note qu’on devrait aussi s’intéresser aux femmes israéliennes qui doivent faire un service militaire égal à celui des hommes, ou aux combattantes kurdes, etc — ) mais c’est hors sujet de notre affaire, sauf en son fond par la ligne de conduite du dit médecin
    Pour ma part, c’est plutôt le ressenti de l’ex-femme de Lily qui m’intéresse, ébauchée dans le film, que j’espère plus lisible dans le livre de David Ebershoff, même si je ne perds pas de vue qu’il s’agit d’un roman, mais souvent par cette forme de littérature on parvient à exprimer plus de réalité que par tout autre moyen
    En tous les, merci encore pour votre info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *