DRAG QUEEN REVIVAL

OÙ  SONT  LES  DRAG’  ?


Après une cote de popularité à la hausse durant les années 1990, le phénomène drag queen a malheureusement tendance à se faire beaucoup plus discret en France ces derniers temps. Est-ce un indicateur parmi d’autres de la morosité ambiante dans laquelle sombrent nos sociétés européennes ? Malgré le coup d’éclat de Conchita Wurst, qui remporta le grand prix de l’Eurovision en 2014, et Ru Paul qui tente d’entretenir la flamme avec son émission RuPaul’s Drag Race aux USA, on peine à imaginer le renouveau d’un genre que le film Priscilla Folle du Désert, sorti en 1994, avait  mis en lumière avec humour et sensibilité.

Singulières à plus d’un titre, les drag queens sont réputées pour leur originalité et leur exigence quant au look recherché et peaufiné à l’infini. Parmi une foule de sujets pertinents, la vidéo choisie en complément de ce texte propose un extrait assez révélateur sur le plan du maquillage et de la coiffure. Condensé en une dizaine de minutes, il montre bien la prouesse esthétique qui est réalisée. Il confirme que tout est possible entre le point de départ et le résultat final, mais il souligne également qu’on ne peut se proclamer impératrice drag à l’improviste. Chaque détail doit être savamment pensé et chaque étape de la transformation parfaitement maîtrisée. Qui que l’on soit, ou que l’on veuille devenir, on peut toutefois apprécier la technique juste pour la magie et la beauté de la métamorphose.

Quant à celles qui possèdent déjà quelques notions de base en la matière, ce tutoriel les projettera immédiatement dans l’ambiance, tout en suggérant quelques procédures astucieuses afin de revendiquer haut et fort leur titre de noblesse. Drag queen est un art autant qu’une vocation. Rien n’est acquis sans sacrifice. Cela exige persévérance et excellence, mais nul obstacle n’est insurmontable pour qui veut progresser avec majesté en cette voie royale.

Demain, second rendez-vous avec une version blonde !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *