PRÉMONITOIRE !

ELLE  SAVAIT  !


C’était en 2006. Fred Vargas, qui a une formation de médiéviste et d’archéozoologue (l’archéozoologie est la discipline scientifique qui reconstitue l’histoire des relations naturelles et culturelles entre l’homme et l’animal), était venue chez Thierry Ardisson pour expliquer ce qui nous attendait lorsqu’un virus type grippe aviaire ou H1N1 allait passer à l’attaque, après une mutation ou une autre. Son diagnostic est frappant de lucidité. Il faut dire, outre son activité d’écrivain (romans policiers et nouvelles), qu’elle a été chercheuse au CNRS et est titulaire d’un doctorat en histoire sur la peste au Moyen Âge. Elle sait donc doublement de quoi elle parle. Sa proposition d’une cape plastifiée protectrice et hermétique, visant à limiter les risques de contamination lors de toute sortie en milieu pathogène, a fait rigoler tout le monde à l’époque. Sauf que, 14 ans plus tard, tout prend une autre tournure, vannes de Baffie y compris, et qu’on n’a plus du tout envie de se marrer. Elle fournit même un début d’inventaire implacable au sujet des carences et failles majeures que nous avons tous pu constater en ce sombre printemps 2020. On devrait toujours tourner sept fois le rire dans son cerveau avant de s’esclaffer bêtement au milieu de la galerie. Les originaux, dont on a tendance à se moquer un peu trop rapidement, ont parfois une perception plus juste des choses. Ils sont visionnaires. Ils anticipent. Ils discernent plus loin et plus haut que le mouton lambda, et que les chefs de troupeaux à la vue basse, qui ne savent que bêler plus fort, et qui ont magnifiquement démontré toute leur incompétence ces derniers temps.

One thought on “PRÉMONITOIRE !

Répondre à Caphi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *