ROLAND GARROS

HAWK-EYE

 


Terminés les tracés au sol bien délimités avant les mitraillages en règle de la terre battue et rebattue par les fanatiques du franchissement du mur du filet. France Télévisions a voulu nous faire croire, une fois encore, que le tournoi français s’envolait vers des sommets que l’on n’avait jamais vus. Et que l’on n’a toujours pas vus ! Ils vendent leur tambouille comme ils peuvent. Le seul élément culminant fut la platitude de leurs commentaires et des interviews battant de l’aile. Tout ce qu’ils veulent faire décoller durant quinze jours, c’est leur audimat. Roland Garros s’éloigne donc pour un an et les petites balles jaunes iront faire du rase mottes ailleurs, entre Angleterre et Australie. On leur souhaite d’y rebondir différemment. Et de prendre de la hauteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *