TOUJOURS EN LUTTE

LE  REFUGE  CONTRE  L’HOMOPHOBIE


Le 17 mai 1990, c’était il n’y a pas si longtemps, l’Organisation Mondiale de la Santé supprimait enfin l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Il fallut attendre encore 20 ans pour qu’il en soit de même pour le transsexualisme ! Et encore, pas dans tous les pays, car l’OMS entretient un flou très préjudiciable en ne prenant aucune décision claire sur la question. La France, sous l’impulsion de Roselyne Bachelot, a été beaucoup plus méritante. Début 2010, le ministère de la santé français a publié au journal officiel un décret excluant «les troubles précoces de l’identité de genre» de la liste des affections psychiatriques.
La date du 17 mai a toutefois été retenue pour célébrer la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et transphobie (IDAHOT : « International Day Against HOmophobia and Transphobia »). La première édition eut lieu en 2005. Une soixantaine de pays s’y conforment aujourd’hui, mais le combat est loin d’être terminé. Cette journée primordiale a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l’homophobie, la lesbophobie, la transphobie et la biphobie.

Une association française, fondée en 2003, est particulièrement active sur ce sujet. Elle a pour vocation de venir en aide aux jeunes homosexuels et transsexuels rejetés très tôt par leur famille et en grande difficulté dans une société qui continue à ne pas faire de cadeaux dans ses compartiments professionnels. Cette association s’appelle Le Refuge. Du 15 au 21 mai 2017, elle est à nouveau en première ligne dans une campagne de sensibilisation nationale. Conférences, spectacles, expositions, débats, projections, galas, soirées festives… l’axe de la rencontre et de l’échange est évidemment privilégié.

Ce mercredi 17 mai, à Paris, la Mairie du XIe arrondissement accueille une conférence-débat dès 14h00 sur le thème du harcèlement homophobe en milieu scolaire. Plusieurs personnalités de premier plan seront présentes, dont Jasmin Roy, Éric Debarbieux et Nora Fraisse. L’après-midi se prolongera par la remise officielle des prix du concours Le Refuge / Institut Randstad contre l’homophobie. La maîtresse de cérémonie n’est autre que la chanteuse Jenifer, marraine de l’association et présidente du jury 2017. Enfin, à partir de 19h30, à l’Académie Fratellini (La Plaine Saint-Denis), les jeunes du refuge d’Ile de France se produiront en spectacle.

Informations et réservations en ligne : www.le-refuge.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *