À MAINS NUES


REGARD  SUBJECTIF

© Photographie Pascal Ito

Le soir devant le miroir, tout paraît plus simple ou plus compliqué. Selon que les traits sont tirés par une affreuse fatigue ou une main lifting, la photographie du moment joue les révélateurs amis ou ennemis. C’est l’éternelle bagarre entre le masculin et le féminin. Notre corps est notre ring. Il faut toujours monter sa garde. Esthétique ou psychologique, l’arbitrage n’y est jamais objectif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *