Vanité des Vanités


vanitas vanitatum
omnia vanitas

À Washington, Chicago, Boston et dans d’autres grandes villes américaines, la Women’s March mobilisa plus de 2 millions de femmes le 21 janvier 2017. Ce rassemblement politique vise, entre autres objectifs majeurs, à promouvoir les droits des femmes et ceux de la communauté LGBT. Deux jours plus tard, le 23 janvier, Donald Trump apportait une réponse cinglante en signant un décret qui bloque le financement des ONG internationales soutenant l’avortement.

Ce décret limitant l’avortement avait été mis en place par Ronald Reagan en 1984. Le progrès est en marche ! Ô combien révélateur, un triste aéropage de sept hommes blancs visiblement ravis de cette décision entourait le nouveau président : le vice-président Mike Pence, le chef de cabinet de la Maison-Blanche Reince Preibus, Pete Navarro, qui dirige le Conseil du commerce national et les conseillers Jared Kuschner, Stephen Miller et Steve Bannon. Tous affichent une fatuité qui fait froid dans le dos. Intitulé «Global Gag Rule», le texte en question est un coup d’arrêt fatal pour toutes les organisations non gouvernementales désirant proposer un service de planning familial aux femmes américaines. Martin Belam, journaliste au Guardian, a bien résumé cette navrante situation sur twitter en publiant cette phrase lourde de sens :
« De votre vivant, vous ne verrez jamais une photo de sept femmes signant un décret sur ce que les hommes peuvent faire avec leurs organes reproducteurs » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *