OEILLADE

POINT  DE  VUE

brigitte-pi5   ©  Pascal Ito
©©…

Camouflé entre frange et lunettes, sorte d’œillères horizontales, le regard mitraille le viseur du photographe qui formate à son tour la vision, au sens large ou étriqué, de l’observateur réfractaire ou avisé. Les mains agissent comme un support mais ont aussi fonction de protections ou de guillemets. Clap imaginaire.

Cette posture est un recadrage. Il faut savoir transformer la contrainte en alliée pour ne pas dévier de sa route. Le sillon est tracé plus droit lorsque le cheval a des œillères.

 …

Disguised behind fringe and spectacles, like horizontal blinkers, the look is snaped away at the photographer viewfinder, also formating the vision, large or tight, of the refractory or wise observer. Hands act as support but are also used as protection or quotation marks. Imaginary clapperboard.

This posture is reframed. Constraint needs to be transformed into ally, not to divert from one’s itinerary.
Ploughing the furrow is more straight when the horse wears blinkers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *