MAX STATS !

STATS   EXPRESS

f2a7d71ff16438ac67298e24aaf35286

Dans L’Express du mercredi 7 décembre 2016, un bien curieux article détaillait le rapport des forces de gauche en présence à l’orée de la primaire socialiste, programmée en janvier prochain. Force statistiques à l’appui, deux paragraphes passaient en revue les intentions de vote des Français et des sympathisants de gauche. Ce magnifique sondage Elabe réalisé pour BFMTV a fourni les éléments de base à la publication sus-nommée, qui est livrée dans son intégralité ci-après, en italiques de couleur indigo. Nous insistons sur le fait que ce texte a été retranscrit tel quel, dans sa version originale, sans aucun rajout ni retranchement d’aucune sorte. La courte analyse qui le suit est éloquente.

b8485190-c9bc-11e5-8e3b-a147afa1ab21_lexpress-logo-png-cf            Présidentielle : Macron et Valls plébiscités à gauche.

Si l’ex-Premier ministre reste le favori des candidats à la primaire à gauche, il reste devancé par son ancien ministre de l’Economie à cinq mois de l’élection présidentielle, selon un sondage Elabe pour BFMTV, paru ce mercredi. Manuel Valls prend l’avantage sur ses concurrents à la primaire à gauche après l’annonce de sa candidature, lundi soir… mais il reste devancé par Emmanuel Macron, selon un sondage Elabe pour BFMTV diffusé ce mercredi. 

Ainsi, début décembre, 33% des Français « pourraient voter » au 1er tour de la présidentielle 2017 pour l’ex-ministre de l’Économie, qui n’entend pas se présenter à la primaire. Manuel Valls ne recueille, lui, que 27% des intentions de vote, loin devant ses nombreux adversaires. Arnaud Montebourg est à 18% et Vincent Peillon, qui doit officialiser sa candidature prochainement, à 5%. Par ailleurs, 23% des personnes interrogées voteraient probablement pour Jean-Luc Mélenchon et 20% pour Martine Aubry, qui n’est pas candidate.

Auprès des sympathisants de gauche, Manuel Valls fait un bond de 14 points, avec 50% des personnes interrogées qui voteraient probablement pour lui. Il devance ainsi Martine Aubry (43%), Jean-Luc Mélenchon (40%) et Emmanuel Macron (40%). Arnaud Montebourg, l’un se ses principaux rivaux pour la primaire, est crédité de 32%. Chez les seuls proches du Parti socialiste, l’ex-Premier ministre recueille 70% d’avis favorables, contre 43% à Emmanuel Macron. 

Notre analyse des résultats :

Le chapitre concernant les intentions de vote des Français fournit la répartition suivante :
33 % pour Emmanuel Macron
27 % pour Manuel Valls
23 % pour Jean-Luc Mélenchon
20 % pour Martine Aubry
18 % pour Arnaud Montebourg
05 % pour Vincent Peillon (qui n’a pas encore officialisé sa candidature)
Ce qui nous fait donc un total de 126 % !!!

Quant au chapitre concernant les intentions de vote des sympathisants de gauche, il pousse le bouchon encore un peu plus loin et établit le classement suivant :
50 % pour Manuel Valls
43 % pour Martine Aubry
40 % pour Jean-Luc Mélenchon
40 % pour Emmanuel Macron
32 % pour Arnaud Montebourg
Ce qui nous fait donc un total de 205 % !!!

Qui a dit que l’électorat de gauche se réduisait comme peau de chagrin ? À en croire L’Express, il est en pleine expansion. Au cas où le lecteur aurait encore un tout petit doute quant à la compétence arithmétique des sondeurs et à la clarté de leurs interprétations, une dernière phrase vient conclure en beauté cette sublime étude estimative. Parmi « les seuls proches du parti socialiste« , dont on  se demande  bien qui cette fraction mise entre guillemets est sensée désigner, 70 % d’avis favorables vont à Manuel Valls, contre 43 % à Emmanuel Macron.  Total : 113 % !!!

Décidément, la trilogie L’Express-Elabe-BFMTV est fâchée avec les pourcentages. Si l’on ajoute à ces chiffres fantaisistes, les conjugaisons au conditionnel, les mises entre guillemets et les juxtapositions hasardeuses, on sort de la lecture de cet article avec la soporifique impression, pour ne pas dire l’écrasante certitude, que cette flopée de spécialistes n’entrave que dalle à ce qu’ils prétendent nous expliquer.  Dès lors, une conclusion s’impose. Celle que Coluche utilisait il y a déjà quarante ans pour terminer l’un de ses sketches sur les médias est parfaite : « Quand un journaliste n’en sait pas plus que ça, il devrait être autorisé à fermer sa gueule ! »

coluche-2

One thought on “MAX STATS !

  1. 30% des Francais ne font pas confiance aux instituts de sondage, 60% pensent qu’ils sont fantaisistes, 43% ne leur prêtent aucune attention et les 26% restant s’en foutent. Après on comprend mieux notre très bonne place mondiale en mathématique, dernière ou avant-dernière, je crois. Il est vrai que pour être journaliste on vous demande d’être plutôt littéraire. Pas scientifique. Bisous les filles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *