NUMBER ONE

BLACK  IS  BLACK

1d6eb3c86f0004ba57c1e16f11283106
Stade de France, samedi 26 novembre 2016 : encore une victoire des All Blacks (24 à 19) face à l’équipe de France de rugby ! La formation néo-zélandaise n’a pas réalisé une prestation très séduisante mais elle a donné une leçon de réalisme aux tricolores. En conclusion de leur tournée d’automne, les hommes de Guy Novès n’ont certes pas à rougir de cette défaite mais pourront toutefois ressasser quelques regrets sur l’ensemble de la partie. Comme contre l’Australie, les Français ont envoyé du jeu, mais de manière assez désordonnée et une nouvelle fois décevante dans la finition. À force de flirter avec la ligne de but sans la franchir, on conforte l’adversaire dans un sentiment de supériorité diffus mais constant. À force de la manquer plus ou moins systématiquement, on paye très cher la dernière passe.  Et quand elle vire à l’interception, il est bien difficile de remonter le score, le temps et le terrain perdus. La ligne d’attaque des Blacks n’a pas ébloui l’auditoire pas des actions de jeu terriblement sexy. Elle a davantage maîtrisé son sujet et a simplement confirmé sa suprématie mondiale. Sans jamais trembler. L’opposition frenchie a été un peu trop friendly. Beaucoup d’imprécisions, de maladresses et de belles occasions gâchées se sont transformées en autant de cadeaux pour sa rivale d’un soir, qui en a profité pour fêter Noël avant l’heure.

ca7a2868cbf46d999695eb66b4dd793a

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *