BB – LCI

08362670-photo-logo-lci-2016
bb-lci
PORTRAIT – Depuis lundi, tout le monde en parle. Ce n’est pas chez Ardisson mais sur le plateau de Victor Robert que Brigitte Boréale, nouvelle venue sur Canal +, vient faire ses chroniques. Qui se cache derrière la journaliste la plus scrutée du PAF ?

La première polémique de la saison, c’était pour elle. Les remarques « déplacées et transphobes » de Lamine Lezghad et Ornella Fleury à son encontre le soir de la première du Grand Journal sur Canal +, lundi, ont choqué l’AJL, l’association des journalistes LGBT. Mais qui est Brigitte Boréale, la nouvelle chroniqueuse de la chaîne cryptée dont le nom est sur toutes les lèvres depuis le début de la semaine ? Portrait en cinq points.

  • 1 – Elle s’appelle Philippe à l’état civil

    La jolie blonde est né joli blond au look de Bjorn Borg en Lorraine en janvier 1958 dans un milieu bourgeois, raconte Libération dans un portrait qu’il lui consacrait en 2005. « Alternativement féminine », Philippe devient progressivement Brigitte Boréale. Boréale parce qu’elle « se couche aux aurores ». « J’ai toujours eu un petit décalage dans ma vie, des fois c’est plus cyclique et plus fort que d’autres », expliquait-elle sur le plateau de « Tout le monde en parle » la même année. Trans assumée, Brigitte ne s’est jamais fait opérer. Car elle « pense que si on joue contre nature, au final on est toujours perdantes ».

  • 2 – Elle se définit comme le 3e genre

    Hormis ces deux interviews données il y a onze ans, Brigitte Boréale joue la discrétion dans les médias. C’est sur son site qu’elle se livre, parlant de ses coups de cœur, ses décryptages de l’actualité et ses « copines ». « Bienvenue dans mon petit monde transversal du troisième genre et ses mouvances émouvantes… Un univers presque aussi insaisissable que celui du mot et de l’image réunis », écrit-elle en guise de présentation.

  • 3 – Elle est journaliste sportive

    Passionnée de sports, Philippe fait ses débuts chez Libération, L’Équipe et France 3. En octobre 2004, Brigitte fait sa première apparition publique lors de ses débuts sur Pink TV. L’occasion pour ses proches, et notamment sa fille, de découvrir la jeune femme. « J’ai vu Phil à Noël et il m’a dit qu’il bossait sur Pink. Quand je suis allé sur leur site Internet, j’ai découvert que mon pote c’était elle. Je suis resté scotché ! », racontait son ami, le journaliste Denis Robert, à Libération en 2005.

  • 4 – Elle a participé à Secret Story

    Enfin presque. Lors de la cinquième saison de l’émission de TF1, diffusée en 2010, Morgane entre dans la Maison des secrets avec le secret suivant : « Mon père s’appelle Brigitte ». La jeune femme de 19 ans est éliminée aux portes de la finale mais aura eu droit à une visite de son père le temps d’une journée. « J’ai doublement hésité, il avait été prévu qu’on rentre en duo au départ. Je me suis toujours méfiée de la téléréalité au niveau de la distorsion de l’image du troisième genre (…). Je savais que je n’aurais aucun contrôle sur l’image qui allait être retransmise de moi », avait expliqué Brigitte quelques semaines plus tard sur NRJ 12. Après la première émission du Grand Journal, Morgane a remercié « Canal + qui joue la carte LGBTQ pour de vrai ».

  • 5 – Elle a de l’humour

    L’intervention de la Miss Météo du Grand Journal qui voulait « faire un plan à trois » avec elle ? « De la vanne (et de la bonne à mon avis). Juste de la vanne entre amis, en aucun cas de la transphobie », écrit-elle sur son site. « La transphobie, je suis bien placée pour savoir ce que c’est. Quand on crache sur mon passage dans la rue ou qu’on me traite de sale travelo dans le métro, ça c’est de la transphobie », poursuit-elle, qualifiant ses deux collègues incriminés de « véritables amis, pleins de délicatesse ». L’occasion pour elle également de saluer Victor Robert « pour la présentation que tu as faite de moi et qui m’a touchée comme rarement ». « Mon amie, ancien journaliste sportif à Libé et aujourd’hui femme libre », avait déclaré l’animateur de l’émission. Une bien jolie description en effet.

 

Source :
http://www.lci.fr/medias/brigitte-boreal-5-choses-a-savoir-sur-la-chroniqueuse-trans-du-grand-journal-2002069.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *