CASQUES CHAUFFANTS

BALAYAGES

Coupe Tifs

9.895 euros mensuels bruts pour le capilliculteur élyséen, ça décoiffe ! Le plus étrange dans cette affaire est que ce coiffeur présidentiel fut recommandé à François Hollande par son ex-première dame Valérie Trierwieler (qui a pourtant prouvé sa grande aptitude à lui chercher des poux sur le caillou) et que personne en haut lieu n’ait senti le coupe-choux venir. Rémunérer le barbier de service à la même hauteur qu’un ministre (9.940 euros) doit en défriser plus d’un parmi les proches collaborateurs qui travaillent réellement du chapeau 24 heures sur 24, et remettent en forme de touffus dossiers autrement compliqués. Nicolas Sarkozy ne devrait pas se gausser sur ce sujet, lui qui, selon le bien nommé Vanity Fair, entretint une maquilleuse à 8.000 euros par mois durant tout son quinquennat. Quand je pense que certains détracteurs, pas seulement agricoles, se moquent des efforts que mes consœurs du troisième genre et moi même déployons en matière de coiffure et de maquillage, je puis vous assurer qu’en ce qui concerne la gestion de ce budget, sans avoir fait les hautes écoles, nous sommes autrement plus rigoureuses et réalistes que nos grands hommes d’état. Et qu’on ne se laisse pas rouler dans la farine par le premier merlan venu !  Qui a vendu la mèche en premier dans cette histoire ? Y-aura-t-il d’autres extensions dans ce scandale postiche ? Des rajouts du Figaro, par exemple ? Quelle frange politique a-t-elle intérêt à ce dégradé général de la profession ? Mystère et boule de gomina. Personne ne sait vraiment ce qui se trame à la tête du pouvoir.

One thought on “CASQUES CHAUFFANTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *