L’ART  DE  BOUGER  AU  FÉMININ


Lascive, tonique, sauvage, apprivoisée, arrogante, conciliante, élégante, surprenante, fascinante, enjouée, boudeuse, apprêtée, décoiffée, mutine, hautaine, flexible, concentrée, décontractée, paresseuse, dynamique, persévérante, changeante, délicate, athlétique, vulnérable, indestructible, maniérée, spontanée, sophistiquée, étrangère, familière, tendre, distante, avenante, naturelle, artificielle… la femme est intrinsèquement plurielle. C’est là tout son charme. Son apparente fragilité fait sa force. L’homme la comprend par intermittences et la désire en permanence. Il a souvent un temps de retard dans son élan vers elle, sans doute parce qu’il est trop occupé à la regarder se mouvoir et s’émouvoir. (suite…)

WOMEN’S TIME IS ON MY SIDE

Ce 8 mars 2019 vient à peine de débuter que déjà trois ou quatre mâles au sourire narquois me demandent si moi aussi, je vais fêter la journée de la femme ! D’abord, on ne dit pas ‘’journée de la femme’’ mais ‘’journée internationale des droits de la femme’’, leur fais-je remarquer. Devant leur perplexité abyssale, je leur fais l’aumône d’un bref rappel historique. (suite…)

PHŒNIX  DES  NEIGES  ?



Du jeudi 7 mars au dimanche  17 mars 2019, les championnats du monde de biathlon vont enflammer les pistes d’Östersund, en Suède. Martin Fourcade, l’un des deux plus grands champions que ce sport ait connu (avec le Norvégien Ole Einar Bjorndalen), est attendu avec impatience par tous les spectateurs et observateurs présents sur l’événement. Septuple médaillé olympique (5 en or et 2 en argent), onze fois champion du monde, recordman du nombre de globes de cristal remportés (31), unique détenteur de 4 grands chelems en coupe du monde, il plane sur la discipline depuis bientôt dix ans. (suite…)

T T T T


Elles sont 22, réunies dans un “transgender top twenty two”. Sur une rampe, un lit, une chaise, un fauteuil ou à même le sol, elles sont assises afin de toutes monter le podium de ce début d’année. « J’en perds mon latin ! Impossible de conjuguer au masculin. Comment croire qu’au départ, ce sont des garçons ? » m’a déclaré mon voisin de palier. « Et à l’arrivée, que vois-tu ? », lui ai-je alors demandé.  « De magnifiques beautés », m’a-t-il répondu sans hésiter. J’ai souri en ajoutant : « C’est une bonne réponse. Appelle-les comme ça ; ça leur ira très bien ».

QUESTION  DE  POINT  DE  VUE

À quelques encâblures de la clôture du Salon de l’Agriculture 2019 à Paris, l’heure est aux premiers enseignements. Globalement, on reste dans la même tendance que les éditions précédentes.

PHOTOGRAFFEUR

“  Mickey  ce  qui  se  passe  ?  ”


J’ai un très bon ami qui s’appelle Fabien Darley. C’est un excellent dessinateur, graphiste et photographe. Les images l’inspirent. Elles l’aspirent aussi, dans un univers dont le commun des mortels n’a pas souvent les clefs. Lui, avec son petit air de ne pas y toucher, a dégoté un passe qui ouvre les perspectives des images aux mots et des mots aux images. Cela marche dans les deux sens. Arrêt sur image, écrémage, filmage, reformatage et renommage. Il légende à propos ou en décalage, ajoutant la malice du (bon) mot au délice de l’image. Ce photocomposteur de l’instant est un illustracteur de l’ailleurs. Témoin cette photo et sa légende. On est fasciné plus qu’amusé. On est aspiré à notre tour dans une spirale hélas trop brève, en forme de point d’interrogation. À quoi joue le hasard ? Où court donc ce souriceau noctambule ?  Trouvera-t-il Minnie à 14 heures ? Raconte-nous vite la suite de l’histoire, Fabien le textinateur.