REALLY  CRAZY  ?

Jusqu’il y a peu, le 31 décembre était l’unique occasion de voir ce genre de show à la télévision. On guettait l’apparition, sur les programmes hebdomadaires, de mots clés tels que Moulin Rouge, Lido, Paradis Latin, Folies Bergères… et surtout Crazy Horse ! Ce dernier avait un petit quelque chose de plus sulfureux, de plus moderne, de plus décomplexé. Il ne proposait pas de French Cancan ou de revues parisiennes un peu trop classiques aux yeux des amateurs d’érotisme plus malicieux. Non, les filles du Crazy suggéraient, et suggèrent toujours, quelque chose de plus Crazy. J’entends encore certains hypocrites vanter la qualité des jeux de lumières, des décors ou de la musique… Je me suis toujours demandé pourquoi ils cherchaient autant d’alibis douteux pour justifier leur voyeurisme de fin d’année. Pourquoi ne pas avouer tout simplement leur plaisir des yeux ? À la rigueur, il aurait été moins faux jeton d’évoquer la qualité des costumes, leur conception minimaliste, et la mise en valeur des corps qui leur donnent vie. Ça, c’est really crazy ! Et comme il n’est jamais bon de résister trop longtemps à la tentation, nous en proposons ici un petit aperçu en avant-première. Avec 24 heures d’avance sur la soirée du 31 décembre.
Really, really crazy !

ARBRES   À   CHATS


Les décorations intérieures à l’occasion des fêtes de fin d’année font toujours la joie et l’admiration des petits et des grands.

Parmi les tout petits, certains peuvent toutefois avoir les boules et griller subitement un câble. Inutile alors de les enguirlander lorsque le mal est déjà fait.

Prenez plutôt les devants et surveillez aussi attentivement que régulièrement votre Chat Pin de Noël.

ALLUMÉES

 

Étant donné la façon dont les guirlandes lumineuses mettent en valeur les choses au moment des fêtes de fin d’année, je me suis souvent demandé pourquoi elles n’étaient pas utilisées plus largement et plus fréquemment tout le reste du temps ?

Paraitrait que c’est pas bon au niveau économie d’énergie…

Taking into account that Christmas wreaths enhance things during Christmas and New Year’s celebrations, I often wonder why they are not more largely and frequently used all the time.
 
It seems that it not good for energy saving….

DEAR  DEER

Le cerf est le cousin du daim, comme ceux qui tirent le traineau du père Noël.
Ne jamais le menacer d’une arme, surtout au moment des fêtes.
Sinon, il adopte une manière bien à lui de distribuer les cadeaux…
Et les marrons chauds.

LE  RÊVE  D’UN  CHÂTEAU

Le château de La Mothe-Chandeniers, dans la Vienne, fait penser à celui de la Belle au Bois Dormant. Répertorié dès le XIIIème siècle sous le nom de La Mothe de Bauçay, il est la propriété du seigneur Hugues de Bauçay. Au début du XVème siècle, il entre dans le patrimoine de l’illustre famille de Rochechouart. Pillé, saccagé, dégradé à la Révolution, il est reconstruit en 1809 puis embelli à partir de 1870 par la baronne Lejeune. Malheureusement, en 1932, un violent incendie ravage l’édifice, n’épargnant que la chapelle et quelques dépendances. Il entre alors dans une longue période d’abandon durant laquelle la nature tente de reprendre ses droits. (suite…)

JINGLE   BEAUX


Hier, nous vous avions présenté une version « Jingle Belle »  à la fois candide et primesautière. Cette séquence à destination des saints animés des meilleures intentions a pourtant suscité quelques récriminations féministes. Par souci d’équité et aussi parce que, de nos jours, on ne badine plus avec les questions de parité, nous équilibrons les débats en proposant la version mâle et assurée de cet hymne à la joie “réveillonniste”. Une interprétation peaufinée au quart de poil, qui la propulse sans conteste au pinacle des performances du genre ! Allez… Tintez Clochettes !