EN  AVRIL…  MAIS


Faut-il croire le dicton sur parole ou bien y-a-t-il un mais ? Dans le calendrier romain, mai était le troisième mois de l’année. Dans le calendrier julien, puis grégorien, il glissa en cinquième position, rang qu’il occupe encore aujourd’hui. Selon le poète latin Ovide, né en 43 avant Jésus Christ, ce joli mois de mai est intimement lié à Maïa, l’aînée des sept Pléiades, filles d’Atlas et Pléione. Elle fut aimée de Zeus, le roi des dieux (Jupiter chez les Romains), et donna naissance à Hermès (Mercure), le messager des dieux mais également la divinité de l’éloquence, des voyageurs et des marchands. Déesse de la fécondité et de la croissance, la Maïa gréco-romaine a son alter-ego dans la mythologie hindoue, qui est la personnalisation féminine du principe créateur… et qui se nomme également Maïa ! (suite…)

LE  REFUGE  CONTRE  L’HOMOPHOBIE


Le 17 mai 1990, c’était il n’y a pas si longtemps, l’Organisation Mondiale de la Santé supprimait enfin l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Il fallut attendre encore 20 ans pour qu’il en soit de même pour le transsexualisme ! Et encore, pas dans tous les pays, car l’OMS entretient un flou très préjudiciable en ne prenant aucune décision claire sur la question. La France, sous l’impulsion de Roselyne Bachelot, a été beaucoup plus méritante. Début 2010, le ministère de la santé français a publié au journal officiel un décret excluant «les troubles précoces de l’identité de genre» de la liste des affections psychiatriques. (suite…)

MIROIR, MON BEAU MIROIR…


Pas facile de se remaquiller correctement dans un rétro par ces temps de pluie intermittente !

Not easy to make up properly with an outside rear-view mirror in this irregular rainy weather!

DE  CINQ  À  DIX



Les chiens adorent la poésie. Mais oui, mais oui ; véridique ! C’est un berger qui vous le dit. Un berger qui a parfois bien du mal à regrouper son troupeau, fait de mots et d’idées, qui s’en vont gambader un peu trop loin. Les uns se perdent, les unes s’échappent et l’on peine souvent à les rassembler. Leur transhumance n’est jamais régulière, c’est bien là le problème. Les chemins de traverse foisonnent et l’herbe est toujours plus verte ailleurs. (suite…)

COMMENT SE FAIRE CHIPER LA VEDETTE

Les Japonais ne sont pas les seuls à être victimes de la chipsmania !
(suite à l’article du 10/05/17)

STEREO  TWINS

Une façon originale de faire décamper se pauvre Jack dans un style azéri…

BLONDES  À  TROQUER


Rien ne va plus au pays du soleil levant : la pomme de terre est en voie de disparition ! La faute aux violents typhons et aux méchantes inondations qui ont martyrisé l’archipel en 2016. Tout le nord du pays a été frappé de plein fouet. Dans la grande île d’Hokkaido, à vocation essentiellement agricole, le désastre a été total. Les récoltes catastrophiques ont contraint les grands fabricants de chips et autres en-cas du même type à réduire leur production jusqu’à ne plus pouvoir livrer leurs produits. (suite…)

THE  END  OF  THE  WEEK-END

Le retour d’un week-end prolongé est toujours un peu déprimant. Tout a passé trop vite. Ce qu’on voyait briller devant s’évanouit déjà derrière. Quand la voiture quitte la campagne verdoyante pour rejoindre, sous un ciel menaçant, la ville maussade et ses murs gris, monte alors un spleen irrépressible. Dans quelque pays que ce soit, on en revient toujours aux mêmes plaintes et nostalgies entonnées du fond du cœur. Avec cette traduction universelle : quelle vie de chien !