UN VIL AGRESSEUR DE LA POLICE NEUTRALISÉ PAR DEUX VIGILES !


Qui se ressemble s’assemble. Des méthodes musclées contre la liberté de parole, une belle culture du mensonge pour justifier leur mauvais coups et l’arrogance matamore de ceux qui se croient des hommes mais le répètent trop souvent pour en être vraiment. Et ce grossier bobard : « Il agresse les agents de la police », dit avec le lourd aplomb de l’imposteur patenté, est un exemple d’absurdité et de bêtise crasse ! Depuis quand la police aurait-elle besoin d’un pseudo service de sécurité au rabais pour assurer la protection de ses agents et faire le boulot à sa place ?!!! Il faut le voir pour le croire. (suite…)

CRÊPES  SUPERSTARS  !

En cette période de combustion ès chandeleur et mardi gras, une petite projection dans l’hyper-espace de la création crêpière vous permettra d’étaler votre science (fiction ?) en copiant outrageusement cette technique hyperboliquement bluffante.

N’oubliez pas le Louis d’or dans la main qui ne tient pas la poêle… Car la légende prétend que pour engendrer succès et prospérité toute l’année, il faut faire sauter les crêpes avec une pièce de monnaie dans la main tout en récitant ces vers séculaires :

La veille de la Chandeleur…
L’hiver se passe ou prend rigueur
Si tu sais bien tenir ta poêle
À toi l’argent en quantité
Mais gare à la mauvaise étoile
Si tu mets ta crêpe à côté.

Comme quoi, dans le passé ou le futur, qu’elles soient noires ou dorées, étoiles et crêpes demeurent irrémédiablement liées…
À ce rythme là, on se demande bien qui va débouler sur nos écrans en troisième semaine ?

 

SUNGHA…  VERY  YOUNG

Sungha Jung est un jeune guitariste prodige né fin 1996 en Corée du Sud. Il observa d’abord son père jouer de la guitare puis s’empara de l’instrument et débuta dans la musique à 9 ans. Deux ans plus tard, il était déjà capable de produire des interprétations étonnantes, telles des reprises des Beatles (notamment un fantastique « Come Together », un « Blackbird » classique et un « While my Guitar Gently Weeps » au ukulele), des hits de Mickael Jackson (Billie Jean, Thriller et Beat It), ainsi que des standards de nombreux autres artistes. À chaque fois, il a su respecter l’esprit de l’œuvre originale tout en apportant sa patte personnelle, comme dans  ce thème de mission impossible. (suite…)

MON  BEAU  SAPIN



Ultime jour de janvier… Souvenez-vous ; le mois dernier, c’était l’étoile du salon, la star du living-room. Aujourd’hui, il n’est plus rien. Il n’est plus sur son 31. On l’a dépouillé de ses attraits, comme dans la chanson, les bois et guérets. On a saccagé sa parure, confisqué les rubans, les bijoux et les attributs de fête et qu’il arborait triomphalement sous les œillades contemplatives d’un public conquis. Souvenirs, souvenirs… Personne ne lui fait plus le moindre cadeau. Déraciné dans les grises rues des grandes villes, il gît nu en exhibant sa verdure. (suite…)

COPAINS  /  COPINES

Le photographie n’est pas très nette, nous le confessons, mais elle a été capturée sur BFM tv, au dernier jour de campagne des primaires socialistes. On peut aisément déceler la franche camaraderie unissant le couple Benoît Hamon et Arnaud Montebourg. L’enseigne commerciale située en arrière plan aurait pu encore accentuer cette impression s’il n’avait manqué deux petites lettres, malencontreusement retranchées de l’édifice… (suite…)


vanitas vanitatum
omnia vanitas

À Washington, Chicago, Boston et dans d’autres grandes villes américaines, la Women’s March mobilisa plus de 2 millions de femmes le 21 janvier 2017. Ce rassemblement politique vise, entre autres objectifs majeurs, à promouvoir les droits des femmes et ceux de la communauté LGBT. Deux jours plus tard, le 23 janvier, Donald Trump apportait une réponse cinglante en signant un décret qui bloque le financement des ONG internationales soutenant l’avortement. (suite…)

 

CONGRÈS  INCONGRU


Dans cette période électorale où bat son plein la chasse aux soupières (ce sont les grosses casseroles que les hommes politiques ont l’habitude de traîner derrière eux), même les sorcières organisent leurs primaires. La preuve : les parkings surchargés de mon quartier !

 


REINES  DE  BEAUTÉ
BEAUTY QUEENS


À l’heure où se prépare l’élection de Miss Univers, il est toujours intéressant de jeter un œil dans les coulisses du monde des mannequins ou assimilés. C’est une galaxie dans laquelle brillent de mille feux des stars au grand cœur. Élégance, raffinement et courtoisie y règnent sans partage. On peut même, dans certains cas, parler de franche camaraderie. Ces qualités sont également les garants d’une beauté intérieure que toutes ces comètes échevelées recherchent avant toute chose. Cette vérité première n’est plus à démontrer. Et malheur à qui la remettrait en question !

When preparing the election of Miss Universe, it is always interesting to cast a glance at the backstages of models and linkened to. It is a wonderful galaxy where big-hearted stars shine brightly. Elegance, fineness and courtesy reign supreme. Sometimes, we can even speak of genuine camaraderie. These qualities secure the inner beauty that all these uncombed comets are looking for before anything else. This ultimate truth needs no further proof. And misfortune to those who call it into question.

 

 

BONHOMMES  DES  NEIGES

 

Quand deux bonhommes des neiges se rencontrent, ils ne se racontent pas forcément des histoires de bonhomme de neige. Celui avec les bottes et le gilet noirs semble beaucoup plus turbulent que l’autre, mais cet enthousiasme débordant est sans doute à mettre sur le compte de la joie des retrouvailles. Une joie de courte durée, tout de même…

HIP  HIP  BIRTHDAY  !


« À quoi tu pouvais bien ressembler quand tu avais vingt ans ? Comment tu te maquillais en jeune trav ? C’est une question que je me suis souvent posée… » me demandait avant-hier l’une de mes meilleures copines, de trente ans ma cadette, tout en léchant les bougies qu’elle retirait d’un gros gâteau un peu trop crémeux à mon goût. J’ai cherché dans mes archives et lui ai montré cette photo, prise par un ami très cher, aujourd’hui disparu. « La vache ! me dit-elle, t’aurais pu être top escort internationale ! À Londres, Dubaï ou Genève, t’aurais fait un carton ! »… Pan ! Champagne pour tout le monde ! (suite…)