Prix Nobel de la Désinformation

11021178_442262199262548_7832121008714258565_n

En 2011, par le hasard d’une publication sur Facebook, un petit encadré avait attiré mon attention. La photo d’un médecin, présenté comme un éminent oncologue brésilien, coiffait une citation pleine d’esprit. Articulée en deux phrases boutonnières, qui ouvraient et fermaient une réflexion pertinente sur les investissements médicaux, la formule avait fait mouche auprès des internautes et les réseaux sociaux avaient amplifié sa résonance auprès du grand public. (suite…)

DOUTE  SCIENTIFIQUE
SCIENTIFIC  DOUBT



J’ai lu dernièrement, dans les pages d’une revue scientifique de renom, que fumer nuisait au bon développement des poumons. Plus tard, en consultant attentivement une seconde publication, spécialisée dans les questions d’anatomie et de capacité pulmonaire, un doute m’a assaillie…

Recently, in a famous scientific review, I read that smoking was harmful to lung development. A little later, carefully consulting another publication, wich was specialized in anatomical issues and lung capacity, a sudden wave of doubt shuddered through me…

De l’origine et l’utilité de la galanterie.

 

Décriée par certaines féministes, célébrée par certains artistes, la galanterie m’est toujours apparue comme une forme d’intelligence et d’élégance relationnelles entre femmes et hommes. Un raffinement à la fois civique et sentimental du sexe dit fort envers le sexe dit faible, et réciproquement. Très tôt, l’idée de la femme suzeraine naturelle m’a semblé tellement indiscutable que je ne comprenais même pas l‘occurrence d’un débat à ce sujet. Le concept ne pouvait être (et surtout avoir été) que salutaire à tous points de vue. (suite…)

HIP HIP BIRTHDAY !


« À quoi tu pouvais bien ressembler quand tu avais vingt ans ? Comment tu te maquillais en jeune trav ? C’est une question que je me suis souvent posée… » me demandait avant-hier l’une de mes meilleures copines, de trente ans ma cadette, tout en léchant les bougies qu’elle retirait avec précaution d’un gros gâteau un peu trop crémeux à mon goût. J’ai cherché dans mes archives et lui ai montré cette photo, prise par un ami très cher, aujourd’hui disparu. « La vache ! me dit-elle, t’aurais pu être top escort internationale ! À Londres, Dubaï ou Genève, t’aurais fait un carton ! »… Pan ! Champagne pour tout le monde ! (suite…)

C’ÉTAIT  UN  MEC…


C’était un mec… Et c’était  il y a 40 ans, en 1980.

Putain… mais qu’est-ce qu’y fout, le mec ?
Pourquoi y revient pas en 2020 ?

QUAND ON VEUT ON PEUTQUERER ES PODERWHEN THERE’S A WILL THERE’S A WAY.

QUAND ON VEUT, ON PEUT.
N’HÉSITEZ PAS À FAIRE VALSER LA TRANSFORMATION DANS VOTRE EXISTENCE !

SI ELLE PUEDE, TODOS PUEDEN.
NO DUDE EN HACER BAILAR LA TRANSFORMACION EN SU VIDA !

IF SHE DOES, YOU CAN !
DON’T BE AFRAID TO PLAY TRANSFORMATION IN YOUR LIFE !

 

HAPPY  76  !


Françoise Hardy est née le 17 janvier 1944 à Paris et a fait une entrée fracassante dans le cœur des Français dix huit ans plus tard, lorsqu’en 1962 est sorti son titre phare : Tous les garçons et les filles… À tous ceux qui soufflent leur 76 bougies cette année, et aux autres aussi, on ne peut que souhaiter que se prolonge le couplet initial de sa chanson :

Tous les garçons et les filles de mon âge
se promènent dans la rue deux par deux,
tous les garçons et les filles de mon âge
savent bien ce que c’est d’être heureux,
et les yeux dans les yeux, et la main dans la main,
ils s’en vont amoureux sans peur du lendemain…