AZERTY  POUR  LA  VIE  !

 

sec-3

La conception du clavier Azerty remonte au XIX° siècle, et à la première machine à écrire produite en masse : la fameuse Remington, fabriquée par l’armurier du même nom dès 1873, mais que son inventeur, Christopher Scholes, avait d’abord baptisé TypeWriter.

Pourquoi une telle disposition des lettres ? Pourquoi, par exemple, ne pas avoir repris simplement l’ordre alphabétique ? Pourquoi et comment s’est imposé ce clavier Azerty, qui est en réalité une adaptation pour la langue française du clavier Qwerty, en usage chez les Anglais ? (suite…)

LES RACINES DU SAPIN DE NOËL


D’où vient-il ? Que nous dit-il ? Pourquoi se maquille-t-il ainsi ? En guise de cadeau, au pied du sapin de Noël, Brigitte Boréale vous offre les réponses à toutes les questions que vous ne vous êtes jamais posées sur ce petit épicéa très spécial…

 

USURPATION  D’IDENTITÉ


Le Père Noël est-il une dorure ? Rien qu’une énorme imposture ? Le bon Saint-Nicolas s’est-il fait arnaquer dans les grandes dimensions ? En cette journée symbolique du 6 décembre, fête de la Saint-Nicolas encore vivace dans plusieurs pays d’Europe, Brigitte Boréale et Pink tv vous révèlent les dessous et les dessus de toute l’affaire ! Un cold case de fin d’année enfin élucidé…

MAMAORI  BOREALE


Les All Blacks l’ont rendu célèbre sur tous les continents, en préambule de leurs matches de rugby. Mais que savons-nous réellement de ce rituel insulaire né dans le Pacifique Sud et transmis par les Maoris de Nouvelle-Zélande ? En léger décalage, risquons donc une tête hors de la mêlée pour tenter une ouverture côté fermé. En démontrant que rien n’est jamais tout blanc. Ni tout noir.

AUTO-REVERSE

BB SATOR

Un soir de l’année 1991, alors que je venais à peine de quitter la Mayenne pour rejoindre l’Oise, le système auto-reverse de mon autoradio s’enraya subitement. Il était minuit pile et ma montre affichait 00:00. Mauvais présage que ce mauvais œil multiplié par quatre ? Fallait-il lancer un SOS ? Je fus tentée de faire demi-tour. Étais-je capable de (suite…)

LA VÉRITÉ, PAS TOUJOURS SEXY, SUR SAINT VALENTIN.


Prêtre chrétien emprisonné à Rome au 3e siècle car il continuait à unir les jeunes fiancés alors que l’empereur Claude II pensait que les hommes mariés faisaient de mauvais soldats, Saint Valentin rendit la vue à la fille de son geôlier et lui offrit, juste avant son exécution, une feuille en forme de cœur avec le message : « de ton Valentin » .

Racontée ainsi, l’histoire est romantique. Dans le détail, ça finit par un véritable carnage. Convertie catho après le miracle, toute la famille du geôlier (pas moins de 48 personnes) fut torturée et mise à mort par les Romains. Saint Valentin, avant d’être décapité le 14 février 268, fut battu et brisé, pour ne pas dire fracassé, de toute part à coups de bâtons. Comme éloge des amoureux, on pouvait espérer mieux… (suite…)

LES  RACINES  DU  SAPIN  DE  NOËL


D’où vient-il ? Que nous dit-il ? Pourquoi se maquille-t-il ainsi ? En guise de cadeau, au pied du sapin de Noël, Brigitte Boréale vous offre les réponses à toutes les questions que vous ne vous êtes jamais posées sur ce petit épicéa très spécial…

 

LA  DOUBLE  VIE  DU  PÈRE  NOËL


Le Père Noël est-il une dorure ? Ou une énorme imposture ? Saint-Nicolas s’est-il fait arnaquer ? Brigitte Boréale et Pink tv vous révèlent les dessous et les dessus de toute l’affaire ! Un cold case de fin d’année enfin élucidé…

TANGO  TANGO


La résonance d’une danse fusionnelle… Et la vision de Brigitte Boréale du tango argentin, sur le plateau du Set, à Pink tv, en compagnie de Marie Labory, Christophe Beaugrand, Jean Luc Roméro, Misia, et sous le regard attentif d’un séduisant danseur de tango venu tout droit d’Argentine…

LA  PEAU  DE  L’OURS

Pom, pom, pom, pom, pom, pom…

J’entendis cela par dessus mon épaule, le week-end dernier, alors que j’arpentais la rue des Lombards, entre chiens et loups. Stupeur et ravissement ! Un grizzly du marais, spécimen impressionnant : 1m98 sous la toise (rares sont les mâles qui, malgré mes talons de 12cm me contraignent à lever la tête !) fredonnait l’air de “Bonne nuit les petits” et me grommela gentiment : « Faut pas avoir peur des nounours »… (suite…)