UN VIL AGRESSEUR DE LA POLICE NEUTRALISÉ PAR DEUX VIGILES !


Qui se ressemble s’assemble. Des méthodes musclées contre la liberté de parole, une belle culture du mensonge pour justifier leur mauvais coups et l’arrogance matamore de ceux qui se croient des hommes mais le répètent trop souvent pour en être vraiment. Et ce grossier bobard : « Il agresse les agents de la police », dit avec le lourd aplomb de l’imposteur patenté, est un exemple d’absurdité et de bêtise crasse ! Depuis quand la police aurait-elle besoin d’un pseudo service de sécurité au rabais pour assurer la protection de ses agents et faire le boulot à sa place ?!!! Il faut le voir pour le croire. (suite…)

COPAINS  /  COPINES

Le photographie n’est pas très nette, nous le confessons, mais elle a été capturée sur BFM tv, au dernier jour de campagne des primaires socialistes. On peut aisément déceler la franche camaraderie unissant le couple Benoît Hamon et Arnaud Montebourg. L’enseigne commerciale située en arrière plan aurait pu encore accentuer cette impression s’il n’avait manqué deux petites lettres, malencontreusement retranchées de l’édifice… (suite…)


vanitas vanitatum
omnia vanitas

À Washington, Chicago, Boston et dans d’autres grandes villes américaines, la Women’s March mobilisa plus de 2 millions de femmes le 21 janvier 2017. Ce rassemblement politique vise, entre autres objectifs majeurs, à promouvoir les droits des femmes et ceux de la communauté LGBT. Deux jours plus tard, le 23 janvier, Donald Trump apportait une réponse cinglante en signant un décret qui bloque le financement des ONG internationales soutenant l’avortement. (suite…)

LE  BALLON   D’OR  2016

648x415_mino-raiola-repond-journalistes-2-septembre-2016

Christiano Ronaldo ? Lionel Messi ? Neymar ? Vous n’y êtes pas du tout ! Nous, nous pouvons annoncer 48 heures avant tout le monde qui sera le ballon d’or 2016. Il s’appelle Mino Raiola et il a commencé comme pizzaiolo. Avec son look de mafioso de série B, le Mino ne paye pas de mine, mais il parle tout de même sept langues et réside à Monaco. Ibrahimovic et Maxwell au PSG, c’était lui. La carrière de Balotelli, aujourd’hui à Nice, c’est lui aussi. La presse italienne l’a surnommé Monsieur 300 millions pour ses commissions à 10 % minimum. Avec lui, le mercato, c’est pas vraiment les soldes.
(suite…)

STATS   EXPRESS

f2a7d71ff16438ac67298e24aaf35286

Dans L’Express du mercredi 7 décembre 2016, un bien curieux article détaillait le rapport des forces de gauche en présence à l’orée de la primaire socialiste, programmée en janvier prochain. Force statistiques à l’appui, deux paragraphes passaient en revue les intentions de vote des Français et des sympathisants de gauche. Ce magnifique sondage Elabe réalisé pour BFMTV a fourni les éléments de base à la publication sus-nommée, qui est livrée dans son intégralité ci-après, en italiques de couleur indigo. Nous insistons sur le fait que ce texte a été retranscrit tel quel, dans sa version originale, sans aucun rajout ni retranchement d’aucune sorte. La courte analyse qui le suit est éloquente. (suite…)

TERRE  BRULÉE

e64da
Qu’y-a-t-il de plus stupide qu’un supporter en colère ? Deux supporters en colère ? Du côté de Metz, on cherche encore, mais on aura du mal à trouver exemple plus absurde et suicidaire. Ce samedi 3 décembre, le club lorrain recevait une grosse pointure de la Ligue 1 : l’Olympique Lyonnais, classé quatrième du championnat. À la demi-heure de jeu, le FC Metz concrétisait une belle entame de match en ouvrant le score. Dans la minute qui suivit, le gardien de but lyonnais fut la cible d’un premier lancer de pétard. Alors qu’il était au sol et que le staff médical le prenait en charge, un second pétard vint exploser à proximité du joueur et des soigneurs. L’arbitre n’eut alors d’autre solution que de renvoyer prématurément les équipes aux vestiaires, avant d’interrompre définitivement la partie. Résultat des courses : le club lorrain, qui semblait avoir fait le plus dur en prenant le jeu à son compte et en menant au score juste avant la mi-temps, s’expose à des sanctions certaines de la part de la commission de discipline de la ligue et risque très probablement de perdre des points (et ce match) sur tapis vert. Encore bravo les supporters incendiaires !
Au III° siècle, Saint Clément avait débarrassé la ville de Metz du vilain Graoully, un dragon au souffle venimeux qui empoisonnait la ville et ses habitants. Cet animal mythique, qui figure depuis toujours sur le blason du club messin, semble bien avoir enfanté quelques sauriens urbains du XXI° siècle, crachant le feu à qui mieux mieux et affichant tout le potentiel de leur cerveau reptilien. Saint Symphorien finira-t-il par en venir à bout ?

graoully-2

BLACK  IS  BLACK

1d6eb3c86f0004ba57c1e16f11283106
Stade de France, samedi 26 novembre 2016 : encore une victoire des All Blacks (24 à 19) face à l’équipe de France de rugby ! La formation néo-zélandaise n’a pas réalisé une prestation très séduisante mais elle a donné une leçon de réalisme aux tricolores. En conclusion de leur tournée d’automne, les hommes de Guy Novès n’ont certes pas à rougir de cette défaite mais pourront toutefois ressasser quelques regrets sur l’ensemble de la partie. Comme contre l’Australie, les Français ont envoyé du jeu, mais de manière assez désordonnée et une nouvelle fois décevante dans la finition. À force de flirter avec la ligne de but sans la franchir, on conforte l’adversaire dans un sentiment de supériorité diffus mais constant. À force de la manquer plus ou moins systématiquement, on paye très cher la dernière passe.  Et quand elle vire à l’interception, il est bien difficile de remonter le score, le temps et le terrain perdus. La ligne d’attaque des Blacks n’a pas ébloui l’auditoire pas des actions de jeu terriblement sexy. Elle a davantage maîtrisé son sujet et a simplement confirmé sa suprématie mondiale. Sans jamais trembler. L’opposition frenchie a été un peu trop friendly. Beaucoup d’imprécisions, de maladresses et de belles occasions gâchées se sont transformées en autant de cadeaux pour sa rivale d’un soir, qui en a profité pour fêter Noël avant l’heure.

ca7a2868cbf46d999695eb66b4dd793a