ÉCHEC  ET  DAME

Exclue de la sélection nationale d’Iran en 2017 pour avoir oser participer non voilée à un tournoi d’échecs à Gibraltar, Dorsa Derakhshani fut également interdite de compétition dans son pays. On ne plaisante pas avec le port du hijab, ce voile qui recouvre les cheveux, le cou, et souvent les épaules des femmes. À l’époque, le président de la Fédération iranienne d’échecs, Mehrdad Pahlevanzadeh, avait déclaré : « Dorsa Derakhshani sera interdite de tournois en Iran, et ne pourra pas intégrer l’équipe nationale. Nos intérêts nationaux doivent rester une priorité. Il n’y aura aucune indulgence pour ceux qui négligent les idéaux et les principes de l’Iran ».  (suite…)

18  MOIS  ET  50  MINUTES


Dans le monde politique et médiatique, il est souvent révélateur de comparer les interventions des uns et des autres à des périodes différentes, plus ou moins espacées dans le temps. On peut alors mieux juger de la rigueur des raisonnements et de la constance des propos. L’exercice peut se révéler redoutable. Le philosophe Michel Onfray passe cet examen avec succès. Ses analyses et déclarations, enregistrées il y a un an et demi, sont aussi pertinentes et cohérentes aujourd’hui.

L’ASSASSINAT  D’HERCULE


Les faits remontent à un peu plus d’un an. Hercule n’arrivera jamais à cet âge. Jeune mâle d’à peine dix mois, il avait été recueilli par Alain Martin, propriétaire du Domaine de Monceau, en Seine-et-Marne, un parc de 170 hectares où s’ébattent librement biches, cerfs, daims, chevreuils, sangliers et autres animaux sauvages. Théoriquement, le parc est privé. Dans la réalité, braconniers et chasseurs indélicats n’hésitent pas à détruire les clôtures ou découper les grillages pour venir assouvir leurs bas instincts sans le moindre scrupule. (suite…)

CHAUD  EFFROI


Depuis une dizaine de jours, le thermomètre ne cesse d’enregistrer des températures à la hausse. À la fin des journaux télévisés, les préposés à la météo, tous sourires dehors, ressassent ce qu’ils nomment l’excellente nouvelle du moment : le flirt avec les 20 degrés ! Le quidam un tantinet frileux se réjouit et applaudit des deux mains. Sommes-nous si peu à penser qu’hériter fin février de températures habituellement observées début mai n’est pas du tout une excellente nouvelle ?

MARS  ET  ÇA  REPART  !

La Nasa a réussi l’exploit d’atteindre la planète Mars et d’y poser le rover Perseverance, un petit engin à 2,5 milliards de dollars, dont la mission essentielle consiste à collecter des échantillons du sol martien. Ceux-ci seront ensuite rapportés sur Terre pour y être étudiés d’ici une dizaine d’années. Ce délai peut sembler excessif, mais c’est le prix à payer pour effectuer sans encombre l’aller-retour Terre-Mars (soit 400 millions de kilomètres) dans l’état actuel de nos connaissances scientifiques. D’éminents chercheurs sont déjà à pied d’œuvre pour inventer de nouveaux vaisseaux spatiaux, capables de pénétrer les hautes atmosphères et d’atteindre les zones orbitales ciblées avec une efficacité maximale. Ces experts en astrophysique sont très motivés.

SUPERBOULET

Le trophée a une tête d’alien. L’événement lui-même cumule des caractéristiques extraterrestres. C’est un gigantesque concours de démesures. Dans la nuit de dimanche à lundi, la 55ème édition de cette grand messe pseudo-sportive, made in USA, a, une fois de plus, fait beaucoup de bruit pour pas grand chose. Organisé par la NFL (National Football League), le Super Bowl (la finale du championnat de football américain) se déroulait cette année dans un contexte particulier. Covid-19 oblige, certains paramètres avaient été, en théorie, repensés et adaptés à la situation. Au final, ce show mit en lumière une culture de l’excès qui, plus que jamais, parut indécente jusqu’à en avoir la nausée. (suite…)

ZOOM  BLAST  CAMERA


Ce n’est pas parce que c’est un de mes plus vieux potes (en nombre d’années s’entend) et que son édito me rappelle quelques aventures communes, de la fac, fin des années 1970, au lancement du magazine Santiag, en 1982, mais ce quart d’heure blastphématoire m’a paru important à relayer ici et maintenant. Jetez-y un œil, prêtez-lui l’oreille, branchez-y votre cortex, et accordez-lui un peu de votre temps de réflexion disponible, dans un contexte certes déconcertant, mais peut-être, paradoxalement, plus propice qu’on ne le pense à des changements vraiment importants.

SEPTUAGÉNAIRE


Né le 30 janvier 1951, dans le district de Hounslow, à Londres, Phil Collins est un des batteurs les plus connus dans le monde. Son parcours atypique, d’abord au sein du groupe Genesis, puis avec une carrière solo qui a confirmé son originalité en tant que chanteur, l’a placé parmi les artistes musicaux les plus prolifiques du vingtième siècle. Depuis 2010, des problèmes de dos l’ont éloigné de la batterie, son instrument de prédilection. Multi-instrumentiste (guitare, basse, piano, synthé et autres claviers ou percussions), il avait annoncé une première retraite à l’horizon 2010/2011, puis, ses problème de santé semblant s’estomper, il est finalement remonté sur scène début 2016. Miami, Lausanne, New-York, Liverpool, Londres, Cologne, Paris, Dublin… il enchaîna avec une grande tournée internationale, jusque fin 2019, qu’il nomma avec humour : “Not Dead Yet Tour”. Son autobiographie, sortie fin 2016 était déjà intitulée “Not Dead Yet” (Pas Encore Mort). Phil Collins fut tout de même assez raisonnable pour n’assurer que sa partition de chanteur, laissant celle de batteur à son fils Nicholas Collis. Une nouvelle tournée avec Genesis était très attendue en 2020. Malheureusement, la pandémie Covid-19 est passée par là en chamboulant tous ses plans. D’abord reporté début avril 2021, cet événement a été reprogrammé à la fin du mois de septembre 2021. La preuve que le nouveau septuagénaire n’a plus guère l’intention de prendre sa retraite.

 

 

UNE  POLITIQUE  D’UN  AUTRE  GENRE

Mardi 19 janvier 2021, la nomination de Rachel Levine au poste de ministre adjointe à la santé, au sein du gouvernement de Joe Biden, a été qualifiée de “première historique”. C’est en effet la toute première fois qu’une femme d’origine transgenre accède à un tel niveau de responsabilité dans l’administration fédérale américaine. Une étape primordiale qui s’inscrit dans un parcours brillant. Et qui ne prête le flanc à aucune contestation, de quelque bord que ce soit. (suite…)