SANS  DOMICILIATION  FINANCIÈRE

.
..

Le 8 décembre 2017, dans le Terminal 2F de l’aéroport de Roissy, c’est Noël avant l’heure pour un SDF qui fouille les poubelles et traîne savate sur le béton gris. Alors qu’il triture détritus et conteneur, il avise une porte métallique aussi triste qu’Orly le dimanche sous la pluie, mais s’ouvrant gentiment, comme par enchantement, sur un local inconnu. L’homme y jette un œil puis deux. Il a bien du mal à récupérer cette paire de prunelles, à laquelle il tient beaucoup, ainsi que son calme, sérieusement mis à mal par une incroyable découverte : des gros sacs de billets de banque pleins à craquer ! (suite…)

ACCROC



Elle n’était cousue ni de fil d’or ni de fil blanc et ne leur rapporta finalement que l’argent. À cause d’une couture trop fragile et d’un tour de cou défaillant, la robe de Gabriella Papadakis se transforma en véritable cauchemar pour la patineuse française qui représentait, avec son partenaire Guillaume Cizeron, l’une des plus grandes chances de médaille d’or dans le clan français. Dès les premières secondes de leur programme court, plusieurs agrafes, pourtant consolidées par des points de couture, cédèrent complètement et ouvrirent une brèche dans la tenue de la patineuse, mais surtout dans sa synchronisation désormais imparfaite avec son binôme sur la glace. (suite…)

SAUVETAGE


La patineuse canadienne Meagan Duhamel brandit un trophée qui vaut toutes les médailles d’or. Profitant de son séjour à Pyeongchang pour les J.O. d’hiver, elle vient d’adopter un chien qui, sans elle, était destiné à passer à la casserole. Début 2017 déjà, lors d’un précédent voyage en Corée, l’athlète avait rapporté dans ses bagages un croisé Teckel arraché à une ferme d’élevage qui livre restaurants et chaînes alimentaires. Selon plusieurs estimations concordantes, plus d’un million de chiens sont élevés chaque année pour leur viande et consommés de diverses façons en Corée du Sud. Évidemment, ce type d’informations n’est guère relayé par les journalistes présents sur place, bien trop occupés à aligner les poncifs éculés et les resucées politiquement correctes. Les autorités coréennes ont par ailleurs vivement conseillé aux restaurants proches des sites olympiques de cesser de servir de la viande de chien durant l’événement. Si cette mesure n’a pas été scrupuleusement respectée, la faute n’en revient pas seulement aux autochtones, mais aussi à certains touristes morbides, émoustillés par la perspective de goûter la viande de chien. Pour les uns comme pour les autres, une petite visite dans ces funestes élevages canins devrait être obligatoire avant de passer à table.

 

MÉDAILLE D’ARGENT AUX J.O.
MÉDAILLE D’OR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX.

Ce vendredi 16 décembre 2018, à Pyeongchang (Corée du Sud), Julia Pereira De Sousa-Mabileau a décroché la médaille d’argent dans l’épreuve très spectaculaire de snowboard. Lors de ces XXIIIèmes J.O. d’hiver, à 16 printemps à peine, la benjamine de cette finale à couper le souffle devient également la plus jeune médaillée olympique française de tous les temps. Dans la foulée, elle bat tous les records de clics et de followers sur les réseaux sociaux. Et dire qu’elle avait choisi cette discipline à l’âge de 9 ans parce que l’un de ses entraînements de ski alpin s’était très mal passé ! Au bout du compte, dans le sport comme dans la vie, suivre son instinct est préférable. Sans avoir peur de changer de genre quand celui que l’on veut vous imposer n’est pas le bon.

DÉCÈS,  HÉRITAGE  ET  DISCORDE…

Il y eût le drame du décès, la tristesse d’une famille apparemment unie dans le deuil, et des funérailles quasi nationales pour l’idole française des jeunes et des moins jeunes. Disparu dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017 à Marnes-la-Coquette, Johnny Hallyday n’a peut-être pas mesuré les dégâts que sa succession était susceptible de causer au sein même de son clan. (suite…)

PERRINE  LAFFONT



Première médaille d’or française lors des 33ème J.O. d’hiver qui se déroulent actuellement en Corée, Perrine Laffont devient à 19 ans l’une des plus jeunes championnes olympiques tricolores. Les larmes qui ont coulé sur ses joues ce dimanche ont effacé celles qu’elle avait versé après sa finale ratée à Sotchi (Russie), il y a quatre ans. Alors âgée d’à peine 15 ans, elle avait disputé sa première olympiade dans cette même discipline hyper exigeante qu’est le ski de bosses. Une précocité qui, dans son cas, n’est pas si étonnante, puisque ses parents (instructeur de ski et présidente d’un club de ski) trainaient son berceau sur les pistes avant même qu’elle ne sache marcher ! « J’ai commencé tellement jeune que j’ai des photos où je suis à peine plus haute que les bosses. Je skiais avec ma tétine accrochée à ma combinaison »… confiait-elle récemment au journal L’Équipe. Ses parents et grands parents sont arrivés juste à temps pour assister au triomphe de Perrine à Pyeongchang. Ils avaient du changer de vol au dernier moment, bloqués à Paris en raison des fortes chutes de neige survenues sur toute la moitié nord de la France. Un comble pour une championne de ski ayant triomphé par -20° sur les pentes de Corée du Sud !

ÉTOILES  DES  NEIGES
SNOW  GIRLS


Nouvelle offensive de la neige sur tout le territoire. Ne vous laissez pas piéger sous les flocons. La poudreuse, sur le nez ou ailleurs, n’est pas ce qu’il y a de mieux pour parfaire son maquillage.

Heavy snowfalls are expected all over the country. Try not to get trapped by the new snowflakes. This white powder, on the nose or everywhere else, is not the best thing to fix your make up !

PRÊTS  ?  PARTEZ  !


Un séjour hospitalier et le passage sur une table d’opération ne sont jamais des perspectives très réjouissantes. Quand la maladie et les interventions chirurgicales concernent des enfants, cela ajoute un sentiment d’injustice à l’angoisse du moment. Pour réduire l’anxiété des petits patients à l’instant décisif du départ vers le bloc opératoire, un protocole original a été mis en place dans plusieurs hôpitaux français, tels que Valenciennes, Calais, Orléans et Corbeil-Essonne… (suite…)