Ne cédez jamais à la critique !

Magritte - lettre - un critique

«  Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ! » Cette citation, que certains attribuent à Beaumarchais et d’autres à Francis Bacon, a souvent été transformée dans le langage populaire en « Critiquez, critiquez, il en restera toujours quelque chose ! », ce qui tendrait à introduire une notion de similitude entre la calomnie et la critique. Selon qu’elle est positive ou négative, et en fonction de la forme sous laquelle elle est énoncée, une critique peut effectivement s’avérer flatteuse ou calomnieuse. Mais critiquer la critique sur le même mode reviendrait à s’abaisser au même niveau de médisance. Cela peut être très tentant pour certains artistes qui ont été maltraités par la critique. Bien plus jouissive est la faculté de tourner la réprobation en dérision. Sans tomber sous le coup de la calomnie ou de l’insulte, ridiculiser le persifleur comme on arrose un arroseur devient alors du grand art. Ce cher René Magritte, dont le talent ne se limitait pas à la peinture, en donna un exemple magistral avec cette petite lettre adressée à un critique d’art qui avait vertement critiqué l’une de ses expositions. On imagine la tête de ce pauvre monsieur Dupierreux à la lecture de ces quelques lignes. Et le portrait qui fut accroché dans son dos par tous ceux qui prirent connaissance puis colportèrent ce petit mot.

Magritte Depierreux(Pardon, cher René, mais la tentation était trop grande)

 

 

Talon Aiguille Nouvelle Vague

Talon Aiguille Nouvelle Vague

10494739_351221955033240_5285591688438213631_n
Paris sous la pluie, la Seine qui déborde, des inondations partout en France… Comment rester séduisante et pimpante en de telles circonstances ? Ne vous découragez pas et joignez l’utile à l’agréable. Une nouveauté étonnante vous permet dorénavant de déjouer ces aléas aquatiques sans rien perdre de votre originalité ni de votre efficacité.

Alliez élégance et compétitivité ; optez pour le talon aiguille palmé !
Que vous désiriez poursuivre votre shopping en zone immergée avec le chic et la coquetterie qui vous caractérisent ou que vous prépariez aux mieux vos prochaines vacances estivales en bordure de mer, cet article amphibie vous comblera à plus d’un titre. Existe en trois coloris : orange, noir et bleu. Se coordonne facilement avec vos tenues les plus variées, à la ville comme en soirée… ou évidemment à l’occasion de loisirs sportifs.

Une innovation qui symbolise la nouvelle vague en matière de prêt à flotter féminin.

Prix Nobel de la Désinformation

11021178_442262199262548_7832121008714258565_n

En 2011, par le hasard d’une publication sur Facebook, un petit encadré avait attiré mon attention. La photo d’un médecin, présenté comme un éminent oncologue brésilien, coiffait une citation pleine d’esprit. Articulée en deux phrases boutonnières, qui ouvraient et fermaient une réflexion pertinente sur les investissements médicaux, la formule avait fait mouche auprès des internautes et les réseaux sociaux avaient amplifié sa résonance auprès du grand public. (suite…)

UN BON CONSEIL   –   A GOOD ADVICE

rainy we

Par temps de pluie, il faut toujours vérifier que vos pneus soient bien gonflés.

Cela améliore considérablement la tenue de route du véhicule.

In rainy conditions, you must carefully check that your tires are properly inflated.
This is a major improvement to the vehicle’s road handling.

QUAND ON VEUT ON PEUT  –  QUERER ES PODER  –  WHEN THERE’S A WILL THERE’S A WAY.

QUAND ON VEUT, ON PEUT.
N’HÉSITEZ PAS À FAIRE VALSER LA TRANSFORMATION DANS VOTRE EXISTENCE !

SI ELLE PUEDE, TODOS PUEDEN.
NO DUDE EN HACER BAILAR LA TRANSFORMACION EN SU VIDA !

IF SHE DOES, YOU CAN !
DON’T BE AFRAID TO PLAY TRANSFORMATION IN YOUR LIFE !

 

UN SPORT BI !

Alors que le tournoi de Roland Garros vient de débuter, et à quinze jours à peine du championnat d’Europe de football, une combinaison entre tennis de table et ballon rond a retenu toute notre attention. Nous vous livrons ici un aperçu spectaculaire de cette nouvelle discipline. « De bien belles images que l’on aimerait voir plus souvent », dira le commentateur sportif de base.
Légèrement plus finaudes, nous ajouterons que l’intérêt manifeste de cette initiative, au delà de l’acceptation des différences, est la conjugaison des accointances. Et le fait que celle-ci soit réalisée dans un parfait esprit ‘‘mélange des genres’’ !

JOLIES CANNES ET VIEILLES BRANCHES

11312909_475205445968223_5212403417941871522_o

Et allez ! On va encore y avoir droit ! Et en plan panoramique messieurs dames, avec éditions spéciales à la clef, sur fond de palaces rutilants et de paparazzi rugissants. Descente de grosses bagnoles, tapis rouge et montée des marches : le Festival de Cannes nous offre chaque année les mêmes séquences effroyablement surjouées.

Starlettes plus ou moins fraîches mais toujours aussi racoleuses et producteurs plus ou moins rassis mais toujours aussi rémunérateurs : on perçoit quelque chose de paradoxal dans ce rite à la fois essentiel et superficiel propre au 7ème art. Sont-ils tous bien prévenus que dorénavant, c’est le client qui se trouvera verbalisé ?

Amusant pour certains, révoltant pour d’autres, ce festival de jolies cannes et de vieilles branches a le mérite de recadrer quelques portraits divertissants selon un scénario des plus classiques dans la grande comédie des relations humaines. Ce dessin de Dany en est un parfait storyboard à lui tout seul.

C’est beau l’amour du cinéma. Presque autant que le cinéma de l’amour…

VIVE LES MARIAGES GAIS !!!

Qui a prétendu que l’église catholique n’était pas favorable aux mariages gais ? Et aux prêtres idem. Comme il est dit dans « Mamma Maria », la chanson bien nommée et parfaitement choisie de Ricchi e Poveri : « Ha un filtro contro la gelosia e una ricetta per l’allegria. Legge il destino ma nelle stelle, e poi ti dice solo cose belle. Mamma Maria… » (Elle possède un philtre contre la jalousie et une recette pour la joie. Elle lit le destin mais dans les étoiles et ensuite elle ne te dit que des choses belles. Mamma Maria…) Dans son église, ce prêtre distille l’allégresse avec un enthousiasme si communicatif que plus rien d’autre ne compte. (suite…)

LEÇON D’HUMANITÉ  –  MANKIND LESSON

Une grande leçon d’humanité donnée à l’homme par le monde animal en à peine une petite minute.

Certains homo sapiens continuent à prétendre que l’acceptation des différences est un concept utopique, bien difficile à mettre en application dans la réalité. Cela pose apparemment beaucoup moins de problèmes à un chien ou un orang-outan…
et à tous leurs copains faisant preuve ici d’une belle ouverture d’esprit. Question de cerveau ou de sensibilité ? D’intelligence ou de générosité ? Ou d’un peu tout cela à la fois ? Dans la vie de tout un chacun, la bienveillance devrait être à la fois la règle et le but du jeu. Les animaux les plus différents y parviennent bien. Pourquoi pas nous ? Vivre ensemble malgré les différences, c’est la diversité dans le bon sens.

A huge mankind lesson shown by animals in less than one minute.

Some humans still pretend that accepting the differences is an utopic concept, very hard to put into practice. Visibly, a dog and a monkey do not mind at all. And their friends also, which have a great open mind in this video. Is it a matter of brain or sensitivity ? Intelligence or generosity ? Or a bit of everything ? In everyone’s life, the goodwill should be the aim of the game. Live together in spite of the difference, this is diversity in the right way. If animals can do it, why not us ?

Be together. Not the same.
Live together. Play the game.