TOP  TRANS  TRIMESTRIEL



Le même très cher ami collectionneur qui nous avait fait parvenir son T4 (Terrifique et Transcendant Top Transgenre) l’année dernière vient de m’adresser son premier T3 (Top Trans Trimestriel) de l’année 2017. Je livre ici cette sélection telle quelle. Pas moins de 33 beautés transgenres y sont réunies avec pertinence. Une excellente thérapie pour les yeux et pour le reste. Bien mieux qu’une visite chez son oculiste ou son médecin généraliste. Nous avons bien dit 33…

UN  JOLI  BRIN  DE  CAUSETTE

                                   © William Beaucardet ,   pour Causette.


Entre Causette et Brigitte Boréale, c’est une histoire de presque dix ans. Des noces d’étain un peu allumées. La première étincelle fut briquée par un petit kiosquier du douzième arrondissement, aujourd’hui disparu. « Vous qui aimez les trucs un peu ‘’borderline’’, me dit-il, vous devriez essayer Causette. C’est pas que j’en vends encore beaucoup, mais j’aime bien les personnes qui me l’achètent. Et moi qui ne lis pas souvent la presse féminine, je m’y suis laissé prendre deux ou trois fois… » (suite…)

UNE TRANSITION À 90 ANS !

Peter Davies est né en 1927 mais très tôt, vers l’âge de 3 ou 4 ans, il a su que son état civil n’avait absolument rien à voir avec son véritable genre. Il se sentait, il se savait femme mais ne pouvait s’en ouvrir à quiconque tant le sujet était tabou. En ce temps-là, la notion de transgenre telle qu’elle est admise aujourd’hui n’existait même pas ! (suite…)

À  BRAS  OUVERTS


Et dans la grande famille du GIGGN, on accueille Virginie Lemoine ! Nous l’accueillons à cœur et à bras ouverts. C’est une amie de longue date, avec une sensibilité et une humilité qui sont la marque des grands. Son humour intelligent et son immense talent ont du mal à cacher une générosité de tous les instants. On lui promettrait bien un fauteuil de ministre et un traitement de faveur dès notre installation à l’Élysée mais la connaissant, elle refuserait tous les honneurs et s’empresserait de reverser dans la seconde ses émoluments à une association ou une cause humanitaire. Virginie, on t’aime !


Et ce soir à 23h10, elle vous en dira un peu plus en compagnie de Laurence Garcia et Brigitte Boréale sur les antennes de France Inter, dans l’émission « Dans Tes Rêves ».

Ci-dessous, le lien de l’émission :

👌 http://bit.ly/2nLLjCg

https://www.franceinter.fr/emissions/dans-tes-reves/dans-tes-reves-01-avril-2017

Branchez-vous sur France Inter samedi soir à 23h10 ou écoutez l’émission en podcast.

Encore plus d’infos sur le GIGGN en cliquant sur le lien suivant :

fb.me/Brigitte.Boreale.et.le.GIGGN

DANS  NOS  RÊVES  !



L’émission s’appelle « Dans tes rêves » et elle nous embarque dans un éveil imaginaire le samedi soir à 23h10 sur France Inter. Laurence Garcia la produit avec ses paillettes vocales qui n’ont rien d’un marchand de sable.  Elle l’anime aussi, pas au seul sens de lui donner la vie mais à celui de lui donner une âme. Ou plutôt de la révéler, comme certains moments révèlent celle des objets inanimés. Ces moments-là, Laurence les connaît, les convoque, les cultive, les partage. (suite…)

GRANDES  ONDES


Grandes ondes, grande blonde ; la représentation du GIGGN bat son plein. Nous poursuivons notre folle course médiatique dans la France entière grâce à France Inter ! Un parcours de la combattante (en un seul mot) qui me stimule à la pointe de notre lutte pour une autre visibilité du troisième genre. Je me sens bien dans ce rôle de tante du combat et j’accepte toutes les missions. Une première émission sera diffusée samedi soir. On vous en dira un peu plus dès demain…

fb.me/Brigitte.Boreale.et.le.GIGGN

👌 http://bit.ly/2nLLjCg

 

CROIX DE BOIS – CROIX DE LORRAINE
SI JE MENS JE VAIS EN ENFER


Bientôt en direct comme en différé, à l’écran comme dans la réalité, en meeting comme en aparté, sous la pluie ou sur les Champs Élysées, la croix de ma Lorraine natale autour du cou et mes talons aiguille sur le tapis rouge, dans le blanc des yeux ou le bleu du sang français, en patois ou en espéranto, je vous le dirai et à l’infini le répéterai : « JE VOUS AI COMPRIS » !

Et au nom du troisième genre, nous vous demanderons la réciprocité. Juste avant la transitivité.

fb.me/Brigitte.Boreale.et.le.GIGGN