USA BARNUM

ÉLISEZ  UN  CLOWN…
ET  ATTENDEZ-VOUS  À  UN  SACRÉ  CIRQUE  !



Imaginez le scénario d’un mauvais film dans lequel un candidat présidentiel s’auto-proclame vainqueur des élections alors qu’il fait la course en seconde position depuis le départ, sondages et premiers dépouillements compris, qu’il prône la division et le clivage permanents, qu’il ne paye pas d’impôts alors qu’il est milliardaire, qu’il insulte, ment, triche, diffame et menace à tour de bras, qu’il se vante de « choper les femmes par la chatte » et « niquer » ses pires ennemis, qu’il déclare : « La paresse est une caractéristique des noirs », « Une partie de ma beauté, c’est que je suis riche », « Les seules personnes que je veux voir compter mon argent sont des hommes petits portant la kippa tous les jours », « Je réintroduirai l’usage du supplice de la baignoire et des choses bien pires que la baignoire », « Mes doigts sont beaux et longs, comme le sont, il est bien connu, différentes autres parties de mon corps », « Quand quelqu’un vous attaque, ripostez. Soyez brutal, soyez féroce »… et vous obtenez le portrait d’un égocentrique caractériel faisant voler en éclats des principes moraux que l’on pensait incontournables pour qui ambitionne de diriger un grand pays. À moins que ce pays, qui aura finalement le président qu’il mérite, ne soit déjà plus aussi grand qu’il ne le croit.

One thought on “USA BARNUM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *