HOMMAGE AUX INFIRMIÈRES

MERCI  MILLE  FOIS



Un hommage insolite aux infirmières a attiré mon attention lors d’une balade dans le 12ème arrondissement de Paris. Ce magnifique collage, apposé sur un des murs d’enceinte de l’hôpital Saint-Antoine, face à la caserne des pompiers, est cruellement évocateur. La république française, coiffée de son bonnet phrygien, un de ses symboles majeurs, tourne le dos à une infirmière masquée, coiffée de plusieurs masques en guise de charlotte médicale, un assemblage rappelant sans doute le bricolage auquel est contraint notre personnel soignant, en manque de fournitures et matériel sanitaire pourtant basiques. Telles les voiles de fortune d’un navire désemparé, d’autres masques relient les deux personnages. Traduit en plusieurs langues, le mot merci est inscrit sur chacun d’eux. Des rouages complexes tendent les pièces de tissu dans une architecture très élaborée, à la fois inquiétante et fascinante. Reconnaissance élémentaire et contradiction absurde caractérisant le contexte incertain et la situation équivoque dans lesquels notre société se débat depuis plusieurs mois ? Détermination hypocrite d’un côté et dévouement désintéressé de l’autre : deux réalités siamoises qui n’ont pas fini de ligoter nos pensées en ce déclin 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *