UN CORPS ARBITRAL FACTEUR X

LA  COUPE  DES  COUPES

Dimanche 23 août 2020 : finale de la Ligue des Champions. Le Paris Saint-Germain affronte le Bayern Munich au Stade de la Luz de Lisbonne. À l’heure où tout le monde s’étripe pour savoir quelles couleurs défendre, j’ai décidé d’opter pour le noir, dont se drape généralement l’homme le plus important sur le terrain : l’arbitre. À vrai dire, ils sont maintenant toute une armada : l’arbitre principal, les deux juges de touche, les deux arbitres de ligne de but, l’arbitre du banc de touche, les arbitres délégués à l’assistance vidéo… En théorie, cela réduit les risques d’erreur. Dans la pratique, cela n’empêche pas certaines décisions litigieuses de faire parfois basculer l’issue d’une rencontre de football. Je surveillerai donc attentivement les initiatives et évolutions du corps arbitral en cette occasion historique, pour laquelle, superstition oblige, j’ai adopté une nouvelle coupe, comme lors de la Fifa World Cup 2018. C’est ma coupe des coupes à moi. Et, pour être vraiment sincère, cela me défriserait tout de même un peu si le PSG passait encore une fois à côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *