ENSEIGNEMENT D’UN AUTRE GENRE

TRANSMISSION


Ma première rencontre avec lui remonte à 2004. C’était la belle époque de Pink tv et de l’émission quotidienne “Le Set”, produite par Michel Field. Le cameraman prévu pour m’accompagner lors d’une chronique précédente avait lâchement fait défection. La chargée de production m’avait appelée la veille du tournage : « Écoute Brigitte ; j’ai trouvé quelqu’un pour filmer ton prochain sujet. Je ne le connais pas perso mais il a l’air d’assurer. Tu me diras ce que tu en penses après coup. J’en ai marre des mecs qui nous claquent dans les pattes au dernier moment et je tiens à constituer des équipes plus stables ». Ce coup de téléphone ne m’avait rassurée qu’à moitié, les premières fois pouvant réserver le meilleur comme le pire. Le reportage fut un enchantement. Nico fit plus qu’assurer. Image et son impeccables, relationnel hyper-positif, et en prime des propositions judicieuses au niveau de la mise en scène et de la réalisation. « Alors ? Ce nouveau cadreur ? » me demanda la chargée de prod à mon retour. « C’est bien plus qu’un cadreur, lui répondis-je. Ce mec est un véritable reporter. Tu pourrais lui confier des sujets à part entière. Il a super contact avec les gens. Il assure techniquement. Il a une vision personnelle des choses, un style et des idées. ». Elle tempéra mon ardeur par une petite moue et un commentaire mi-figue mi-raisin : « Ne nous emballons pas. Il faut voir sur la durée…» Quinze ans plus tard, avec “L’Œil de Nico”, c’est tout vu !

3 thoughts on “ENSEIGNEMENT D’UN AUTRE GENRE

  1. Beau travail et belle ame, Nico, wow …
    Juste un peu dommage qu’il n’y ait pas de traduction du portugais en sous titre.
    Entièrement d’accord avec toi Brigitte, ce gars est une perle, à la fois techniquement et au niveau du concept.

    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *